Rss

Vwadèzil ap ba nou Dwadelòm

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

”Dwadelom”, la méringue 2013 de Fresh La, un désormais incontournable du carnaval, est sur les ondes depuis le 13 janvier. On connaît le caractère social des textes de l’artiste et leur impact sur le peuple haïtien. Entre métaphores et autres jeux de mots le présent de tout un chacun dans la société est décrit, et des suggestions sont faites, le tout sur fond de raboday. Concernant le nouveau produit, les opinions divergent. Ticket partage avec vous quelques détails de Dwadelom sur lesquels Fresh La a bien voulu s’attarder.

Ayant considéré les avis de deux amis du show-business, Fresh La a décidé d’orienter sa meringue cette année vers la justice, cette justice si partiale en Haïti! « Notre pays souffre du total irrespect de la Constitution haïtienne. Depuis sa rédaction, presque tout le monde viole la loi-mère, par ignorance ou par mépris tout simplement. En tant qu’artiste, c’est mon devoir de soulever le problème et de véhiculer des messages positifs», nous dit le chanteur de Vwadezil, qui s’oppose à toute forme d’injustice. « Avec le sujet en tête, cela ne m’a pris que deux semaines pour préparer la meringue, texte et mélodie. Étant chrétien, je commence toujours à préparer le carnaval seulement après la Noël », nous précise Fresh La. Sur le beat préparé par Junior Coffy, celui dont les jeux de mots accrochent, a encore voulu dialoguer avec la société haïtienne en lançant des messages forts et bien imagés. Déjà en tournage, l’artiste promet la vidéo de ”Dwadelòm” pour le début de la semaine prochaine. Si beaucoup trouvent que Fresh La a encore fait du bon boulot, plusieurs ne se retrouvent pas encore dans le texte de ”Dwadelòm” et pensent déjà que l’artiste a déçu les attentes. Mais l’artiste défend son oeuvre et soutient qu’il a bien fait ce qu’il voulait faire : « J’ai voulu toucher toutes les catégories sociales avec ma meringue, et je pense y être arrivé. On s’attendait peut-être à ce que je répète des termes que j’ai utilisés l’année dernière, que je m’adresse crument et durement aux autorités, que je lance une polémique… Mais, non, je veux garder mon originalité et j’ai encore joué avec les mots. Écoutez de nouveau ”Dwadelòm” et vous verrez que j’ai tout dit, et ceci clairement!» La critique est aisée, mais l’art est difficile. De fait, Fresh La se plaint de ne pas trouver de challengers par rapport au travail qu’il dit faire avec sa musique au sein de la société haïtienne. « Pourquoi n’ai-je pas, dans le même style que j’ai adopté, d’autres textes qui me feraient concurrence ? Pourquoi à la période du carnaval, on sait d’avance que mon produit n’aura pas de challenger qui va dans le même ordre d’idée ? », se questionne le ”king du raboday”. Chanter pour signaler aux dirigeants et au peuple tout entier ce qu’ils ne remarquent pas ou ce qu’ils ont mal fait, mais non pour inciter à la violence et la discorde : voici l’idéologie de Vwadezil. Concernant sa présence dans la liste (non-officielle) des participants au parcours carnavalesque au Cap-Haïtien, Fresh La rassure les fans : il est prêt. « Quoique nous avons certaines appréhensions vis-à-vis du déroulement du carnaval au Cap, à cause notamment de la géographie de la ville, nous nous préparons à y mettre une ambiance du tonnerre, car les Capois aiment beaucoup Vwadezil ; et il ne faut surtout pas les décevoir », promet le chanteur. Si d’après certains sa performance au carnaval des Fleurs 2012 aurait pu être meilleure, Fresh La, satisfait tout de même, avance qu’il ne serait jamais dans cette liste si sa prestation avait réellement déplu. Bon gré, mal gré, Vwadezil nous a encore gratifié d’une appréciable meringue cette année. Plusieurs sites traitant exclusivement du carnaval 2013 confirment que ”Dwadelòm” est en tête de liste des meringues les plus écoutées. En attendant la vidéo et éventuellement la prestation au Cap-Haïtien, jouissons de plein droit de la nouvelle oeuvre de Fresh La !
Jean-Philippe Étienne etiennejeanphilippe23@gmail.com
Credit: Le Nouvelliste

Like This Post? Share It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *