Rss

Séjour de 3 jeunes Léogânais en Corée

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

A l’invitation du contingent coréen de la Minustah (Rokengcoy), 3 jeunes originaires de la région de Léogâne,  Roodnie Sanon, 17 ans, Bolivar Saintilus, 18 ans, et Vladimir Ulysse, 20 ans, ont effectué un séjour d’une semaine en Corée du Sud. Ce voyage leur a été offert pour saluer et récompenser leur statut de lauréat acquis à partir du travail  fourni à l’école montée par le  Rokengcoy, école qui offre des cours en trois disciplines (informatique, pilotage d’engins lourds et taekwondo). Ces jeunes étaient accompagnés des secrétaires d’Etat à l’Education nationale, Mme Marina Gourgues, et à la Coopération, M. Robert Labrousse.

Un intéressant et instructif programme de séjour avait été préparé à l’intention des visiteurs, lesquels furent amenés à prendre contact avec divers aspects de la vie coréenne et à se pénétrer des ressorts qui ont élevé, en moins de trente ans, un pays quémandeur d’assistance au rang de celui de donneur d’aide.

Les jeunes Léogânais, qui sont à leur premier voyage en dehors d’Haïti, sont allés d’émerveillement en émerveillement. Leur plongée dans certains grands centres industriels, commerciaux, d’information et de télécommunication tels que le Samsung D’light, la fameuse tour de Séoul, le siège de la Télévision nationale de Corée, leur a fait découvrir un monde fort éloigné de leur univers habituel, un monde où la technologie réalise des miracles qui font admirer la civilisation moderne.

Ils ne furent pas les seuls à s’en réjouir. Car, outre l’élargissement de vision qu’a procuré le contact avec une société en expansion continue, les officiels qui les coiffaient ont, intellectuellement et sur le plan de la planification gouvernementale, beaucoup tiré  du voyage.

 Les entretiens avec les responsables du Centre du Saemaul Undong, organisme qui a orchestré l’essor de la Corée,  ont permis de mieux comprendre les mécanismes, méthodes et programmes, mis en branle pour arriver à cet essor. Et les rencontres avec les dirigeants de la BaMI, une organisation non gouvernementale qui était venue en Haïti après le séisme du 12 janvier 2010, donnent à augurer d’une relance significative de la coopération haïtiano-coréenne. Tout aussi éclairant a été le dialogue avec le professeur Won Ho Kim, recteur du Hankuk University of Foreign Studies, dialogue dans lequel ont été creusées les perspectives de renforcement des liens entre les deux pays.

On ne finirait pas de parler des attentions dont fut l’objet la délégation haïtienne. Dîner offert par le major général des Forces armées coréennes, Lee Sun Jin, qu’entouraient de hauts gradés de l’état-major. Réception par le président de la Fédération coréenne de Taekwondo, M. Wong-Sik Kang. Visites guidées au musée national, au palais impérial, au Musée de la Guerre. Promenade en bateau-mouche. Le tout agrémenté de l’exquise urbanité coréenne. Sans oublier le plaisir qu’a donné la dégustation de l’excellente cuisine coréenne. Pour couronner cet ensemble d’amabilités, le spectacle présenté à la Maison de Corée par le « Korean Traditional Art performance » enchanta les yeux, le cœur et l’esprit.

Tout avait été agencé pour que les jeunes lauréats de Léogâne réalisent, comme Alice, un voyage au pays des merveilles. Et il ne fait pas de doute que ce séjour en Corée s’est inscrit en traits indélébiles dans leur esprit et leur imaginaire.

Louis Calvet
Credit: Le Nouvelliste

Like This Post? Share It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *