Rss

Kita Nago accueilli à Port-au-Prince

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Kita Nago est arrivé à Port-au-Prince ce lundi, en fin d’après-midi sur les bras d’une foule en liesse et animée. Le tronc d’acajou, devenu symbole de l’union haïtienne, a été  déposé au pied du marron inconnu, au Champ de Mars,  sous les yeux des époux Martelly et du Premier ministre Laurent Lamothe. Une marée humaine venant de divers quartiers de la zone métropolitaine a festoyé dans la soirée autour de la pièce en bois poli.

« Nous venons de franchir une étape importante dans le parcours de Kita Nago, déclare, ému,  Mèt fèy vèt, Harry Nicolas de son vrai nom, montrant des traits de fatigue. Port-au-Prince représente non seulement la capitale du pays mais aussi la ville la plus peuplée. J’espère que  Kita Nago, symbole de l’union du peuple haïtien, inspirera les Port-au-Princiens à la protection de l’environnement et au respect des valeurs qui rendent possible le vivre ensemble. »

14 jours après avoir quitté sa Jérémie natale, l’instigateur du projet est plus que jamais confiant que Kita Nago arrivera à bon port. Tout le monde veut toucher Kita Nago. Les plus narcissiques se font prendre en photo. « Je suis ici pour voir ce « bwa », (grand tronc d’arbre, grandeur nature), se réjouit une adolescente. Je suis heureuse que tout se passe bien et souhaite que cette grande œuvre fasse prendre conscience aux Haïtiens de nos capacités extraordinaires. »

« Cela fait trois jours que je suis en route, s’exlame une sexagénaire exultée. J’ai rejoint les marcheurs à Petit-Goâve et j’entends le conduire jusqu’à Ouanaminthe, sa destination finale.

Depuis son départ le 1er janvier en cours, mythes et légendes ne cessent de se répandre autour de ce tronc d’arbre. Il est descendu du ciel, dit l’un. Il parle, répond un autre.  Ce « bwa » n’est pas simple, déclare un troisième. L’important dispositif de sécurité qui entoure Kita Nago n’a nullement découragé la foule d’aller la voir.

Selon les organisateurs, Kita nago séjournera au Champ de Mars jusqu’à mercredi avant de mettre le cap vers le nord.

Credit: le Nouvelliste

Like This Post? Share It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *