Rss

Haïti respecte mieux la liberté de la presse…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Haïti est le 49e pays – sur une liste de 179 – qui respecte le mieux la liberté de la presse, selon le classement mondial 2013 établi par Reporters sans frontières (Rsf). Notre pays avance ainsi de trois places dans le classement, malgré l’attitude jugée agressive du président Michel Martelly, note l’organisation de défense de la liberté de la presse.

Une diminution globale des violences envers les journalistes et des procédures défavorables à la liberté d’informer justifient la progression d’Haïti et de la République dominicaine dans le classement mondial de la liberté de la presse, estime Reporters sans frontières (Rsf). Haïti, en 49e position cette année, progresse de trois places dans ce classement par rapport à celui de l’année dernière. « La situation reste inchangée malgré l’attitude, parfois agressive, du président Michel Martelly, dont s’estiment victimes certains journalistes », note Reporters sans frontières dans le classement publié en début de semaine. Seulement sept pays des Amériques, dont la Jamaïque (13e), le Canada (20) et les États-Unis (32e), devancent Haïti dans le classement. Ce dernier devance largement son voisin, la République dominicaine, 80e cette année. Cuba (171e) est le pire pays pour les journalistes de toutes les Amériques dans ce baromètre de la liberté de la presse. Pas étonnant si la photo de son président, Raúl Castro, figure en bonne place dans la galerie des prédateurs de la liberté de la presse élaborée par Rsf. Depuis le second mandat de René Préval (mai 2006 – mai 2011), Haïti n’a cessé de progresser dans ce palmarès de la liberté de la presse. En 2004, le pays occupait la 125e place alors que l’année précédente, du temps que Jean-Bertrand Aristide était encore au pouvoir, il était 100e. Si globalement les violences envers les journalistes diminuent, l’accès à certaines sources d’information demeure toutefois inaccessible aux travailleurs de la presse en Haïti. En tête du classement, les trois pays européens qui occupaient les premières places l’an dernier composent à nouveau le trio de tête. Pour la troisième année consécutive, la Finlande se distingue comme le pays le plus respectueux en matière de liberté de la presse. Elle est suivie par les Pays-Bas et la Norvège. Tout en bas, trois pays vivant sous la dictature composent le “trio infernal”. Il s’agit des mêmes que de l’an dernier, le Turkménistan, la Corée du Nord et l’Érythrée.
Claude Gilles
Credit: Le Nouvelliste

Like This Post? Share It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *