Rss

Les choix de John Barnes

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

30 enfants haïtiens ont participé à la 2e étape de l’édition 2012 de la Digicel Kick Start Clinic sous la houlette de l’ancien international anglais d’origine Jamaïcaine. Assis dans la salle de conférence du stade Sylvio Cator, ils approuvent le choix du technicien anglais. Il a retenu des jeunes joueurs de qualité.

Après le lancement officiel de la 2e étape de la Digicel Kick Start Clinic 2012 à Miami le 27 juillet dernier avec la participation d’un groupe de techniciens de Chelsea pour marquer le début d’un partenariat entre la Digicel et Chelsea, une rencontre amicale avait opposé Chelsea et le Milan AC au soir du samedi 28 juillet au Sun Life Stadium de Miami. 57 748 spectateurs dont deux clients de la Digicel en Haïti heureux gagnants d’un tirage au sort avaient pu assister. Sous leurs yeux, Ubi Emmanuelson à la sortie d’une belle combinaison avec Prince Boateng, avait battu le géant portier tchèque de Chelsea, Petr Cech, d’une frappe du pied droit à la 68e minute pour permettre au Milan de s’imposer 1-0.

John Barnes a pris son bâton de pèlerin de la 2e phase de la Digicel Kick Start dans la matinée du lundi 30 juillet à Panama où il a travaillé avec une trentaine d’enfants et retenu trois pour l’Académie que dirigeront les techniciens de Chelsea à la Barbade. Haïti où il est arrivé le 1er août a été la 2e étape de son voyage.

A Port-au-Prince, pendant deux jours (2 et 3 août), coup francs, penalties, situations de jeu, comportement en équipe, comportement individuel, technique individuelle, technique en groupe, adresse et précision dans les tirs, tout est pris en considération par les yeux fouineurs de l’ancien international anglais.

Assisté du Directeur Technique National d’Haïti, Wilner Etienne, mais aussi du Secrétaire Général de la Fédération, Carlo Marcelin et de plusieurs techniciens haïtiens, l’ancien joueur de Liverpool a déroulé un programme méticuleux lui permettant d’observer tous les aspects de la capacité des 30 jeunes athlètes qui lui ont été soumis pour en retenir 4.

« J’aurais pu retenir une douzaine au moins s’il faut tenir compte de la qualité de ces jeunes, mais le football nous place souvent dans l’obligation de faire un choix et nous ne pouvons retenir que 3 », déclare-t-il avec émotion comme s’il regrettait d’avoir la responsabilité d’effectuer les choix. Après discussions avec les responsables de la Digicel, il a retenu un 4e joueur.

« John Barnes m’a dit que vous êtes très bons et que s’il le pouvait, il vous aurait emmenés tous à l’académie. Malheureusement il ne peut retenir que 3 », a pour sa part déclaré le représentant de la Digicel en Haïti, Ronald Eliacin, en s’adressant aux jeunes participants.

« Cependant, vous devez continuer à jouer au football parce que vous aimez le football parce que vous croyez dans le football. C’est parce que la Digicel vous considère comme l’avenir du football qu’elle a décidé de vous accompagner en vous permettant de partager l’expérience internationale de John Barnes afin que vous appreniez à être plus performant. Continuez à jouer pour mettre ce qu’il vous a appris en pratique et vous réussirez », a-t-il continué.

Haïti pourrait avoir un autre participant à l’Académie de la Barbade en la personne de Vladimir Victor (15 ans, milieu récupérateur). En effet le natif de Delmas, s’est payé le luxe de réussir 5 penalties sur 10 en faisant passer le ballon dans des trous spécifiques laissé dans le tapis qui masque les buts dans la circonstance. « Chaque penalty réussi comptant pour 20 points, jamais personne avant lui n’avait pu réussir plus que 80 points. Il est le premier depuis le début de la Digicel Kick Start Clinic à avoir réussi 5 penalties et s’il n’est pas battu, il ira en Barbade », a conclu John Barnes.

Enock Néré nereenock@gmail.com
Credit : le Nouvelliste

Le Premier ministre Lamothe à cœur ouvert au Matin

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
En tenue décontractée, le samedi 28 juillet, le Chef du gouvernement haïtien, Laurent Lamothe et le ministre des sports, Jean Roosevelt René sont venus rendre une visite de courtoisie aux athlètes haïtiens au village Olympique.

 

Dans ses propos de circonstances, le Premier ministre a remercié les athlètes et les a encouragés en précisant que son gouvernement fera de son mieux pour les accompagner. « Nous sommes avec vous. Nous comptons sur vous afin de représenter valablement notre bicolore. Je tiens à vous préciser que mon gouvernement sera toujours à vos côtés pour vous aider », a-t-il déclaré à Marlena Wesh (200 et 400m), Jeffrey Julmis (110m/haies) et Linouse Desravines (-52kg, judo). Moise Joseph (800m) et Samyr Lainé (triple saut) n’étaient pas présents à la rencontre.

 

Après la réunion, Linouse a demandé au Premier ministre de lui accorder une aide financière afin de terminer ses études. Sans hésiter monsieur Lamothe lui a promis son aide. De son côté, le ministre des sports s’est engagé aussi à faire quelque chose pour elle dès son retour en Haïti. « Cette fille a beaucoup de talents. Elle est très prometteuse. Je vais faire tout mon possible pour l’encadrer », a fait savoir le ministre René dans un échange que nous avons eu avec lui. À signaler que le dimanche 29 juillet, avant son départ pour Haïti, le Premier ministre et son ministre des sports se sont rendus au stadium ExCel pour saluer et encourager Linouse qui allait combattre Bundmaa Munkhbaatar de la Mongolie. Dommage, notre compatriote n’a pas pu se défaire de son adversaire et a perdu la rencontre par ippon.

 

À part la visite effectuée auprès de la délégation haïtienne, monsieur Lamothe a rencontré plusieurs autorités internationales du sport. Il a paraphé un accord avec Jacques Rogge, président du Comité international olympique (CIO) pour le démarrage des travaux du premier centre olympique haïtien. « Les travaux vont débuter sous peu », a-t-il informé.

 

Il s’est également entretenu avec Sepp Blatter, président de la Fédération internationale de football amateur (Fifa). Ce dernier a accepté de participer à la réalisation du centre olympique en proposant un apport pour augmenter le nombre de place assisses dans le stade qui sera réservé au football. « Nous avons eu une rencontre avec le président Blatter. Il va agrandir la capacité des places assises du stade de foot au centre olympique. Il a aussi promis de nous aider à réaliser des programmes sociaux dans des zones défavorisées », a-t-il souligné.

 

Le Chef du gouvernement qui est également le ministre des Affaires étrangères a eu également un entretien avec le prince Charles. Ils ont échangé sur la question de reforestation d’Haïti et sur le plan de reconstruction du centre historique de la capitale haïtienne dévastée par le séisme du 12 janvier 2010. Monsieur Lamothe a aussi été reçu par la reine Élizabeth II. Il a estimé fructueuse sa rencontre avec la Reine d’autant que c’est elle qui avait manifesté la volonté d’accueillir pour la première fois un dignitaire haïtien. Le numéro 2 haïtien a profité de son passage pour discuter de quelques projets sur l’université de Limonade avec notre compatriote Michaëlle Jean qui est l’envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti et grand témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques « Nous l’avons rencontrée au sujet de l’université de Limonade. Nous autres du gouvernement, nous allons allouer 5 000 000 dollars pour la construction des dortoirs supplémentaires à l’université », a-t-il précisé.

 

Enfin, M. Lamothe a également rencontré plusieurs chefs de gouvernement des Caraïbes et d’Afrique. « Nos commerçantes qui iront au Panama très prochainement n’auront pas de problème. J’ai demandé au responsable de ce pays de prendre des mesures pour faciliter le visa à nos ressortissants dans un délai ne dépassant pas sept jours. Nous prévoyons aussi d’établir des contacts diplomatiques avec nos frères et sœurs d’Ouganda. Nous allons travailler avec eux afin de suivre les modèles qu’ils ont utilisés pour résoudre le problème des ONG », a-t-il informé.

 

À noter que durant son passage à Londres, le Premier ministre a inauguré la « Maison d’Haïti » où se s’étaient exposés divers de nos produits d’art et d’artisanat. Les retombés de cette initiative seront bénéfiques au pays. Déjà plusieurs investisseurs se donnent rendez-vous en février 2013 pour une visite du terrain.

 

Un vaste programme sportif pour le gouvernement

 

« C’est pour la première fois qu’un gouvernement haïtien a autant de projets pour le sport. Nous allons construire 140 centres sportifs dans le pays, 20 terrains de basketball et 9 stades multisports », s’est vanté le Premier ministre Laurent Lamothe.

 

Il a annoncé aussi que son gouvernement compte mettre en place un budget pour desservir les délégations qui auront à représenter Haïti sur la scène étrangère.

Gérald Bordes

Depuis Londres

 

Pour le titre ou le maintien ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

En tête du classement avec 34 points, le Valencia est assuré de faire partie des 6 premiers et de jouer la 2e phase de la compétition pour le titre. Derrière lui, le FICA, 2e avec 32 points, est tout près de cet objectif mais doit encore grapiller deux petits points pour être assuré de terminer la première phase parmi les 6 premiers. L’América doit chercher à obtenir au moins 3 points dans les 3 prochaines journées pour s’assurer une place dans la course pour le titre.

Au bas du classement, le Violette, (9e) avec 21 points, espère encore avoir une place dans la course au titre. Même cas de figure pour l’AS Mirebalais (21 pts et 10e au classement) et encore mieux pour le Victory (7e avec 24 pts) et le Cavaly (8e avec 23 unités).

Du coup, la 20e journée prévue du vendredi 3 août au dimanche 5 août s’annonce décisive pour la suite de la compétition. Deux matches déterminants ont lieu vendredi. A Saint-Marc, le Violette tentera de maximiser ses chances sur la pelouse du Tempête. Un match à 6 points pour le « vieux tigre » car en cas de victoire les « bleu et blanc » de Port-au-Prince conserveront une chance énorme d’être parmi les 6 premiers. Mais à Saint-Marc, on a la rancune tenace. Le 4-0 infligé à la formation « Bel Kolonn » lors de la série aller sera dans tous les esprits au parc Levelt, de quoi tout simplement motiver les joueurs pour les pousser à jouer un match énorme. Ce qui promet.

Au stade Sylvio Cator, l’Aigle Noir accueille le FICA ce vendredi. Invaincu pendant une série de 8 rencontres, les « vert et noir » ont craqué depuis quelques journées et alternent des contres performances qui les relèguent à la 4e place. Contre le 2e du classement, cela promet au stade d’autant que l’Aigle Noir sera privé des services de Wedson Anselme et Giulliano Philippe suspendus.

Samedi, le Don Bosco qui vient d’abandonner la dernière place du classement à l’Association Sportive Capoise va essayer tout simplement de jouer ses dernières cartes pour essayer de jouer la 2e phase parmi les concurrents pour le titre. Seulement contre le Baltimore, 5e, la tâche ne sera pas facile, même si le Baltimore lui réussit souvent très bien.

Enfin dimanche, l’América ira tenter de se refaire une santé à Mirebalais, au moment où l’ASC accueillera le leader au Cap-Haïtien et le Victory défiera le Cavaly au Stade Sylvio Cator.

A rappeler que pour clore la 19e journée jeudi soir, un but tardif de Ricardo Charles (81e) avait permis au Victory de dominer l’Association Sportive de Mirebalais 1-0 et de se hisser à la 7e place du classement avec 24 points.

Enock Néré/nereenock@gmail.com
Rappel des résultats complets de la 19e joournée 28/7 Violette – Valencia 0-1 29/7 FICA – América 4-1 Cavaly – Aigle Noir 1-1 Baltimore – Tempete 2-1 1/8 Don Bosco – ASC 3-2 2/8 Victory – ASM 1-0
Calendrier de la 20e journee Vendredi 3 aout 2012 Stade Sylvio Cator Aigle Noir – FICA Parc Levelt Tempete – Violette AC Samedi 4 aout Stade Sylvio Cator Don Bosco – Baltimore Dimanche 5 aout Stade Sylvio Cator Victory – Cavaly Parc Saint-Louis AS Mirebalais – America Parc Saint-Victor AS Capoise – Valencia

Haïti en demi-finales des 400 m

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Avec un chrono de 51 secondes 98 centièmes, l’étudiante en médecine, Marlena Wesh (21 ans) a pris la troisième place de la septième vague lors de la première journée du championnat d’athlétisme aux Jeux Olympiques de Londres 2012, ce vendredi 3 août chez les 400 mètres dames, une série dominée par la Nigériane, George Regina (51’’24) devant la Russe, Gushchina Yulia (51’’54).
Après la déception de Linouse Desravines en judo (52 kilos), l’espoir renaît dans le camp des haïtiens, suite à la qualification de Marlena Wesh pour les ½ finales des 400 mètres dames en prenant la troisième place de la septième série.
Lancée dans le couloir #4, Marlena Wesh, dossard (2030) n’a pas tardé pour donner le ton dès l’entame de la course. Au final, elle s’est emparée de la troisième place largement suffisante pour rallier les demi-finales puisque l’adversaire qui le suit, la Sénégalaise, Amy Mbacke Thiam, a réalisé un temps de (53’’23) mais distancée pour quelques centièmes par la Nigériane, George Regina (51’’24) et la Russe, Gushchina Yulia (51’’54).
Sur l’ensemble des 49 athlètes qui participaient aux 400 mètres dames, Wesh a réalisé le 14e meilleur temps sur les 21 athlètes qualifiées pour les ½ finales, mais loin derrière les trois lauréates, Amantle Montsho (50’’40) de Botswana, Antonina Krivoshapka (50’’75) de la Russie et Francena McCorory (50’’78) des USA.
Si la chance de médaille de Wesh n’est pas garantie, ce succès peut lui permettre de rêver grand, de préparer le choc des ½ finales où prendront part les étonnantes et atypiques Américaines, Jamaïcaines et Africaines dans la plus parfaite sérénité.,Les ½ finales sont programmées pour ce samedi 4 août à compter de 3h05 (heure de Port-au-Prince). L’Haïtienne se trouve placée dans la troisième série, accompagnée de Carol Rodriguez (52’’19) de Porto-Rico), Antonina Krivoshapka (50’’75) de la Russie), Omolara Omotosho (52’’11) du Nigéria, Lee McConneell (52’’23) de la Grande-Bretagne, DeeDee Trotter (50’’87) des USA, Novlene  Williams-Mills (50’’88) de la Jamaïque et de Nataliya Pyhyda (51’’09) de l’Ukraine.
En tenant compte de la performance de chaque athlète placée dans sa série lors ¼ de finales, Wesh (51’’98) avait fait mieux que Carol Rodriguez, Omolara Omotosho et Lee McConnell. Autant dire, Marlena Wesh qui sera placée dans le couloir #4 doit sortir une grande course pour espérer se qualifier pour la finale.
La prochaine sortie de l’athlétisme haïtien aux JO de Londres est programmée pour ce lundi 6 août avec la rentrée en lice de Moïse Joseph en 800 mètres hommes et pour l’occasion, Marlena Wesh va à nouveau tenter de se qualifier pour les ½ finales en 200 mètres dames.

Légupeterson Alexandre /petoo76@aim.com

Londres ouvre les Jeux du sport, de la musique et de l’humour

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

LONDRES (Reuters) – Londres a lancé vendredi soir ses troisièmes Jeux olympiques en rappelant à un milliard de téléspectateurs ce que la Grande-Bretagne a apporté de mieux au monde depuis plus d’un siècle: son sens de l’humour, sa musique… et le sport bien sûr.

Jacques Rogge, le président du Comité international olympique, a rappelé que les Jeux revenaient ainsi dans le berceau du sport moderne et que Londres était la seule ville à accueillir le plus grand événement sportif du monde pour la troisième fois.

Puis dans la plus pure tradition olympique, la reine Elizabeth a déclaré “ouverts les Jeux de Londres, célébrant la 30e olympiade de l’ère moderne”.

Mais c’est avec beaucoup moins de conformisme que la souveraine a incarné le sens de l’humour de son peuple, en se prêtant à un clip rythmé par le générique de James Bond et laissant penser qu’elle arrivait au stade en parachute depuis un hélicoptère piloté par l’agent le plus célèbre à avoir oeuvré à son service.

La grande inconnue de cette cérémonie aussi haute en sonorités qu’en couleurs était l’identité de l’athlète qui embraserait le chaudron où brûlera pendant deux semaines la flamme olympique au bout de son voyage de 20.600 km.

C’est d’un bateau voguant sur la Tamise et piloté par David Beckham que Steve Redgrave, quintuple médaillé d’or en aviron, a reçu la torche pour la remettre à un groupe de jeunes représentants de cette génération que les Jeux de Londres entendent inspirer.

Et ce sont ces sept athlètes de demain qui ont eu l’honneur d’enflammer le stade en un bouquet incandescent avant que Paul McCartney ne ponctue ce long spectacle de près de quatre heures.

HUMOUR TOUJOURS

La ville avait déjà Big Ben, elle a désormais une cloche tout aussi célèbre, qui a sonné vendredi le début des Jeux olympiques de 2012.

Déjà, le matin à 8h12, toutes les cloches du royaume, du plus petit grelot au plus sophistiqué des carillons, avaient donné en choeur le “la” de la quinzaine à venir.

Dans le stade olympique grondant comme un bourdon des clameurs des 80.000 spectateurs, d’une partie des 10.500 athlètes engagés et de dizaines de chefs d’Etat, la plus grande cloche harmonique du monde a donné le coup d’envoi d’une cérémonie d’ouverture retraçant, dans des tons de vert et de gris typiques du Royaume-Uni, “les révolutions de la société britannique”.

C’est Bradley Wiggins, le dernier vainqueur du Tour de France, qui a le premier actionné cette machine à remonter le temps orchestrée par le réalisateur Danny Boyle et pulsée par le “beat” lancinant de centaines de tambours.

Par la suite, la grande mosaïque de la culture moderne du Royaume-Uni, et son corollaire obligé – l’humour toujours – s’est déployée dans l’enceinte du stade : Mr Bean lancé à grandes foulées dans les Chariots de Feu, Mary Poppins terrassant Voldemort.

Et Danny Boyle a rappelé que si la Grande-Bretagne avait inventé le sport, elle avait aussi donné au monde les musiques les plus brûlantes du siècle écoulé : Beatles, Stones, Who, Kinks, Jam, Blur, Arctic Monkeys, et même les Sex Pistols, ont résonné dans tout le Parc olympique, réveillant jusqu’aux plus vénérables des membres du CIO.

Puis les athlètes ont enfin repris leur juste place, la première, défilant dans l’ordre alphabétique, seulement troublé par le protocole: Grèce d’abord, puis le pays organisateur, en dernier.

À l’applaudimètre, Usain Bolt, porteur du drapeau jamaïcain, a battu de nouveaux records, tout comme la délégation américaine, coiffée de bérets, ou Chris Hoy, le porte-drapeau de la délégation britannique, défilant en short au son du “Heroes” de David Bowie.

Pour la France, Laura Flessel fut une figure de proue toute en élégance d’une délégation dominée par la stature de Teddy Riner.

Et puis, pour la première fois – signe de l’évolution météorique de la technologie en quatre ans – les sportifs du monde entier ont pu diffuser leurs photos souvenirs sur Twitter.

Edité par Henri-Pierre André

Le Valencia vire en tête

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Du coup, la 19e journée de la compétition prévue pour ce week-end, s’annonce encore plus fiévreuse, d’autant que l’America doit effectuer un déplacement difficile au Parc Saint-Victor au moment où le Valencia se déplace sur la pelouse du Violette samedi. Tout simplement alléchant. L’America des Cayes s’est fait rattraper mercredi, par un Valencia toute voile dehors, à la tête du classement du championnat national de première division. Les Léoganais comptent désormais 31 points, ex aequo avec l’America des Cayes, mais une différence de but, supérieure par rapport aux Cayens. La 19e journée, dont le coup d’envoi sera donné demain, annonce la fièvre sur les pelouses de la D1.

Samedi, le Violette qui nourrit encore l’ambition de disputer le titre accueillera le Valencia de Léogâne. A l’aller, les « bleus et blancs » avaient laissé la victoire 3-0 sur tapis vert aux « verts et blancs » après un match houleux au parc Indrich de Four-à-Chaux. Les hommes de Kesnel Thomas nourrissent maintenant l’ambition de démontrer aux Léoganais que sur le terrain ils sont plus forts qu’eux en dépit du fait qu’ils soient 8e au classement au moment où les Léoganais sont leader. Mais de leur côté les coéquipiers de Géraldy Joseph veulent  prouver au Violette qu’ils sont en mesure  de gagner sur la pelouse. De quoi offrir un bon spectacle aux amants de foot-ball.

Dimanche, les spectateurs auront les yeux rivés sur le parc Saint-Victor et le parc Levelt. Au parc Saint-Victor, il y aura tout simplement le choc de la journée entre le FICA, désormais 3e et l’America, 2e depuis mercredi. A l’aller, les Cayens avaient aisément battu les Capois 2-0 grâce à des réalisations signés Kenz Germain et Wilde Donald Guerrier dans une rencontre pratiquement à sens unique. Vexés, les Capois s’étaient promis de rendre la monnaie, de leur pièce sur le terrain bien sûr, aux Cayens au match retour. Aussi le match de dimanche aura l’allure d’une revanche ou d’une confirmation au sommet du classement.

A Saint-Marc, ce sera un nouveau derby, avec cette fois-ci, la priorité au Baltimore qui accueille son éternel rival, le Tempête. Au dela d’une place parmi les 6 premiers, c’est surtout l’honneur qui se joue dans la cité de Nissage Saget. En fait, le Tempête est devenu imbattable pour le Baltimore depuis deux saisons et pour la formation 4X4 cela a trop duré et il est important d’y remédier. Alors que côté Tempête, c’est surtout la volonté de continuer la série qui importe.

Rappel des résultats des matchs décalés, disputés le mercredi 25 juillet

Stade Sylvio Cator

Aigle Noir – Victory 1-1

Parc Indrich de Four-à-Chaux

Valencia bat AS Mirebalais 2-0

Calendrier complet de la 19e journée

28 juillet 2012

Stade Sylvio Cator

Violette-Valencia

Dimanche 29

Parc Saint-Victor du Cap-Haitien

FICA-America

Parc Levelt de Saint-Marc

Baltimore-Tempête

Parc Julia Vilbon

Cavaly – Aigle Noir

1er août

Stade Sylvio Cator

Don Bosco – AS Capoise

2 août

Stade Sylvio Cator

Victoy – AS Mirebalais

Enock Néré
Credit: Le Nouvelliste

JO: une cérémonie d’ouverture aux racines de l’identité britannique

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Le stade olympique de Londres sera à partir de vendredi 21h00 locales (22h00 heure française) le centre du monde, quand y sera donné le coup d’envoi officiel des Jeux lors d’une cérémonie d’ouverture au rythme enlevé, dont les inspirations puisent aux racines de l’identité britannique.

Placée sous l’égide de la reine, se déroulant devant 120 chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que des personnalités comme Michelle Obama, Brad Pitt, ou encore le Prince William et son épouse Kate, la superproduction de Danny Boyle ne souffrira aucun raté.

La pression sur le spectacle sera en effet planétaire avec plus d’un milliard de personnes attendues devant leur écran pour récolter les fruits de l’imagination du réalisateur multi-oscarisé du film “Slumdog millionaire”.

Il sera bien sûr difficile de rivaliser avec les folies pékinoises d’il y a quatre ans, au budget quasi illimité. Avec 27 millions de livres (34,5 millions d’euros) en poche, Boyle, 55 ans, a composé des tableaux inspirés de la pièce de William Shakespeare “La Tempête”.

Au vu des répétitions grandeur nature, lundi et mercredi, ses “îles aux merveilles” (Isles of Wonder) créeront un univers onirique où les références à la culture britannique seront omniprésentes. Et le public sera mis activement à contribution, impulsant un tempo enlevé à un ensemble qui fait la part belle à l’habillage musical.

Selon Stephen Daldry, le directeur créatif de la cérémonie, le spectacle rendra hommage au “riche héritage, à la diversité, l’énergie, l’inventivité, l’esprit et la créativité qui définit vraiment les îles britanniques. C’est un voyage qui célébrera ce que nous sommes, ce que nous avons été et ce que nous voudrons être”.

Les organisateurs n’ont eu de cesse de demander aux initiés de garder précieusement le secret sur le déroulé exact des trois heures de cérémonie, à laquelle participeront quelque 10.000 figurants -contre 15.000 à Pékin- et qui sera conclue par le défilé des athlètes.

Tranquillité trompeuse

Mais quelques détails savamment distillés filtrent depuis quelques mois. Un premier départ pour les 80.000 spectateurs du stade de Stratford, dans l’est-londonien, sera donné à 20h12 locales -comme 2012- avant que les télévisions ne prennent l’antenne à 21h00 (22h00 heure française) pour le début officiel des festivités.

La légende du football anglais, David Beckham, devrait faire une apparition, ainsi qu’un célèbre agent secret du cru. Des infirmières du National Health Service -le service de santé public- seront également conviées sur scène, avec, selon la presse, des dizaines de Mary Poppins descendant du ciel.

En attendant les exploits des athlètes, la pelouse du stade sera d’abord transformée en paysage bucolique, avec champs et rivières, vaches, moutons, basse-cour et fermiers labourant le sol. Mais la tranquillité de ce décor sera bien trompeuse…

Le mystère est toutefois encore total sur l’identité du dernier porteur de la flamme ainsi que sur l’emplacement de cette dernière, qui brûlera jusqu’au 12 août avant de repartir pour Athènes, avant un voyage au Brésil, pour les Jeux de Rio de Janeiro 2016.

Des milliers de cloches sonnent le début des Jeux à Londres

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

LONDRES (Reuters) – Des milliers de cloches ont sonné pendant trois minutes, vendredi, sur tout le territoire britannique pour annoncer l’imminence de l’ouverture des Jeux olympiques.

Le concert avait été organisé par l’artiste Martin Creek dans le cadre d’un programme célébrant pendant 12 semaines les arts et le sport à l’occasion des JO.

Martin Creed, lauréat du Prix Turner pour une installation électrique, avait appelé tous les Britanniques à faire sonner toutes les cloches, des bourdons des églises aux sonnettes des bicyclettes ou des portes et même aux sonneries des téléphones portables.

Une des vedettes de l’événement a été Big Ben, qui a sonné en dehors des heures habituelles pour la première fois depuis les obsèques du roi George VI en 1952.

Big Ben a sonné une quarantaine de fois pendant les trois minutes du concert entre 8h12 et 8h15 (heure locale, 7h15 GMT).

Toutes les églises du royaume s’étaient associées au projet de Martin Creed et les cloches ont sonné du Pays de Galles à la côte est de l’Angleterre et de la Cornouaille au nord de l’Ecosse.

Des cloches ont également retenti à la même heure à l’étranger.

A Pékin, l’ambassade de Grande-Bretagne a fait retentir sa cloche fondue en 1897 pour le Jubilée de la reine Victoria. Au Bangladesh, le personnel de la Haute commission britannique a fait tinter des sonnettes de cyclo-pousses. A Bruxelles, l’ambassadeur de Grande-Bretagne a fait sonner la cloche de la bourse belge.

La cérémonie d’ouverture des Jeux est prévue à partir de 21h00 (22h00 à Paris). Elle s’annonce comme un long voyage, de la Grande-Bretagne bucolique des cartes postales à la société multiculturelle contemporaine.

Avril Ormsby, Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Tangi Salaün

Les U-20 sont partis

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Quarante-huit heures après avoir concédé un 2e nul 1-1 devant la sélection nationale cubaine des moins de vingt ans en match amical de préparation, la sélection nationale haïtienne des moins de 20 ans a quitté Port-au-Prince le 23 juillet à destination de Santo Domingo d’où elle ralliera Porto Rico lundi soir par le vol de 20h. Elle devrait effectuer sa première séance d’entrainement mardi au stade Panamericano à Mayaguez.

Selon le Directeur Technique National, 19 joueurs font partie de la délégation haïtienne. Il s’agit de : Gardiens : Mervil Marc Donald (FICA), Ronald Elusma. Défenseurs ; Charles Alexandre, Eltino Saturné, Jean Ismael Voltaire, Ilozier Give Milord, Mardochée Samuel Pompée, Shelove Compère, Saint-Louis Jude, Daniel Gédéon. Milieux : Louis Robenson, Augusma Wilberne, Amicy Esso Faudelein, Horat Louis Junior, Attaquants : Chery Johnley, Dimy Fédé, Jacquelin Prudhomme, Alphonse Rinaldy

La sélection nationale des moins de vingt ans effectuera son entrée en lice, mercredi en match d’ouverture du groupe 3 contre la Barbade à 5 h.

Vendredi 27 juillet : Haïti – Bermudes à 5 h

Dimanche 29 juillet: Haiti – Porto Rico à 7 h

Enock Néré
Credit: le Nouvelliste

Le Violette mate le Victory et se rapproche des 6 premiers

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

25e et 27e minute, en deux minutes le Violette à plié la rencontre qui l’oppose au Victory dimanche au stade Sylvio Cator en match comptant pour la 18e soirée du championnat national de première division. Loin de la course en tête de l’América, auteur d’un nul 0-0 au Land des Gabions, de la victoire du FICA 1-0 aux dépens du Cavaly ou de celle étriquée (1-0) du Valencia aux dépens de l’Aigle Noir, le Violette fait sa mue et compte utiliser les 4 journées à jouer de cette première phase pour se hisser parmi les clubs qui joueront le titre.

En dominant le Victory (2-0), dimanche, le Violette s’est hissé momentanément à la 8e place du classement et se positionne comme un sérieux outsider pour une place parmi les 6 clubs qui joueront le titre en 2e phase. « Nous pouvons espérer prendre une place parmi les 6 premiers au classement à l’issue de cette première phase et à partir de là, nous pourrons voir venir », déclaraient plusieurs fans en liesse après la victoire.

Contre le Victory, tout semblait pourtant bloqué entre deux formations qui se craignaient pendant les vingt premières minutes de la partie. Le Violette privé des services de Wilberne Augusma à la récupération avait même dû recomposer son équipe alors que le Victory qui utilisait les services de son Equatorien pour la récupération semblait plus stable. Et puis vient cette 25e minute où Frantz Pierre à l’affût, se bat avec la défense du Victory et obient le dessus en tirant dans une position impossible. Son ballon est allé heurter le bras droit de Parnel Guerrier avant de filer dans les buts du Victory pour l’ouverture du score. Le Violette mène (1-0) et les fans commencent à respirer.

Quand 2 minutes plus tard, Lucsène Elistin parvient dans un angle impossible à doubler la mise, le Victory restait K.O. debout. Les 65 minutes restantes n’ont servi au Violette qu’à gérer son avantage d’autant plus qu’Alexandre Beaucicaut jouant sur un nuage, associé à un Frantz Pierre surprenant, sont restés menaçants jusqu’à la fin de la partie.

Dans les autres rencontres de la journée, le FICA, vainqueur 1-0 du Cavaly s’est rapproché du leader, auteur d’un nul 0-0 sur sa pelouse face au Baltimore. Le Valencia vainqueur de l’Aigle Noir (1-0) grâce à un but tardif de Jean Robert Jean (90+1) prend la 3e place du classement devant le Tempête de Saint-Marc, vainqueur (2-0) de l’AS Capoise.

Dimanche 22 juillet

Parc Dupin Castor Fils d’Aquin

Valencia – Aigle Noir (match en retard comptant pour la 17e journée) 1-0, but de Jean Robert Jean ( 90+1)

Land-des-Gabions aux Cayes

América FC – Baltimore SC 0-0

Parc Levet de Saint-Marc

Tempête FC -. AS Capoise 2-0

Stade Sylvio Cator

Violette AC – Victory SC 2-0 Frantz Pierre 25e et Lucksène Elistin 27e

Parc St-Victor

FICA – Cavaly AS 1-0

Mercredi 25 Juillet 2012

Stade Sylvio Cator

Aigle Noir AC -. Don Bosco

Parc Hendrich

Valencia FC – AS Mirebalais

 

Au classement des buteurs

Frantz Pierre (Violette Athlétic Club) 8 buts

Jocelyn Cénat (América Des Cayes) 7 buts

Wedson Anselme (Aigle Noir) 7 buts

Enock Néré
Credit : le Nouvelliste