Rss

Trois équipes mais deux places disponibles

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Les équipes du Valencia (Léogâne), de l’América (Cayes), du FICA (Cap-Haïtien) et de Baltimore SC (Saint-Marc) étant déjà qualifiées pour en découdre pour le titre suprême du championnat national de D1, trois autres formations, le Tempête FC (Saint-Marc), l’Aigle Noir AC (P-au-P) et le Cavaly AS (Léogâne) sont en ballotage favorable pour composter les deux dernières places donnant accès à l’ultime bataille devant consacrer un champion au terme de la longue saison 2012.
Si les équipes du Valencia (38) points, América (37) et le FICA (35) lutteront pour le titre honorifique de champion au terme de la saison régulière, en revanche, le Tempête FC (30) points, vainqueur sur tapis vert (3-0) du Cavaly AS (27) unités, attend de pied ferme le cheval rouge léoganais au parc Levelt pour assurer sa place parmi les formations qui vont livrer un duel sans merci pour le gain du titre suprême de la saison.
En face, le Cavaly AS compte vendre chèrement sa peau et veut à tout prix être dans le top six, rejoint du même coup son grand rival, le Valencia dans la course au titre. Même cas de figure pour le Tempête FC suite à la qualification du Baltimore SC. Tout compte fait, soit le « cheval rouge » ou l’équipe « belle colonne », l’une d’entre elle prendra la route inverse, c’est-à-dire, jouer pour éviter relégation.
L’autre aspirant à une place dans le top six, l’Aigle Noir AC affrontera le Violette AC dimanche au stade Sylvio Cator dans un match rappelant les temps forts de la coupe Pradel. Le résultat de la rencontre mettant aux prises, le Tempête FC au Cavaly AS serait déterminant pour une éventuelle qualification de l’Aigle s’il perd face à son adversaire. En revanche, s’il bat le Violette AC, ce serait tout simplement la cerise sur le gâteau.
De leur part, le Victory SC, le Violette AC, l’AS Mirebalais, le Don Bosco et l’AS Capoise placés dans la deuxième moitié du tableau, sont condamnés à en découdre pour deux raisons. 1) ravir les deux places donnant accès directement au tournoi de fin d’année baptisé : « Super huit ». 2) éviter à tout de prendre les deux dernières places synonymes de la descente en enfer de la deuxième division.
Si on est persuadé que l’une des six équipes faisant partie de la première moitié du tableau remportera le titre suprême de la compétition reine du pays, il en est de même que deux des six formations jouant dans la seconde partie du classement seront reléguées en D2, deux autres auront accès au tournoi du « Super Huit » et deux autres seront en vacances en attendant le coup d’envoi de la nouvelle saison.
Calendrier de la 22e journée
Vendredi 17 août 2012
Stade Sylvio Cator 6h (PM) : Victory SC – Baltimore SC :
Samedi 18 août 2012
Stade Sylvio Cator 6h (PM) : Don Bosco – FICA :
Dimanche 19 août 2012
Parc Hendrich 4h (PM) : Valencia FC – América FC :
Parc Levelt 6h (PM) : Tempête FC – Cavaly AS :
Stade Sylvio Cator 6h (PM) : Aigle Noir AC – Violette AC :
Parc Saint-Victor 6h (PM) : AS Capoise – AS Mirebalais
Le classement après la 10e journée
1. – Valencia FC 38 pts (+13)
2. – América FC 37 pts (+5)
3. – FICA: 35 pts (+3)
4. – Baltimore SC: 31 pts (+5)
5.-Tempête FC: 30 points (+3)
6.-Aigle Noir: 30 pts (+2)
………………………………………………..
7.-Cavaly AS 27 pts (-3)
8. – Victory SC: 24 points
9.- Violette AC: 24 pts (-6)
10.-AS Mirebalais 21 pts (-1)
11.-Don Bosco: 19 pts (-7)
12.-AS Capoise 18 pts

Légupeterson Alexandre /petoo76@aim.com
 Credit: Le Nouvelliste

Cavaly joue sa dernière carte à Saint-Marc

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Trois formations sont en lice pour deux places parmi les 6 premiers : Aigle Noir qui compte 30 pts et qui occupe la 5e place du classement et le Tempête de Saint-Marc 6e avec 30 points. Le Cavaly doit impérativement battre le Tempête de Saint-Marc pour le bouter hors de la concurrence pour le titre, alors que si le Tempête parvient à arracher un nul contre le « Cheval Rouge » ,il fera à la fois et son affaire et l’affaire de l’Aigle Noir qui doit défier le Violette.
Le Victory accueillera le Baltimore vendredi en match d’ouverture comptant pour la 22e et dernière journée de la première phase du championnat national de première division au stade Sylvio Cator. 4e au classement et qualifié pour le groupe qui disputera le titre, le Baltimore a surtout besoin d’augmenter son capital point en vue d’être encore plus compétitif en 2e phase vu que les points capitalisés lors de la première phase compteront lors de la seconde phase. Par contre, le Victory, 9e au classement et condamné à aller jouer le maintien d’abord et éventuellement une place en « Super 8 » lors de la 2e phase essaiera lui aussi de grappiller quelques points en vue d’augmenter ses chances de maintien.
Samedi, le Don Bosco (11e) accueillera le FICA (3e) dans un match devant servir aux Pétion-Villois d’accentuer un peu leur avance sur l’AS Capoise qui occupe la dernière place du classement de la compétition. Sonche Pierre, actuel entraîneur du Don Bosco n’entend pas prendre le chemin de la relégation avec le Don Bosco, une saison seulement après avoir conduit l’ASCAR vers la seconde division. Ce ne serait pas de bon ton et le Gonaïvien ne l’entend pas non plus de cette oreille. Pour beaucoup de gens se trouvant dans l’entourage du Don Bosco, jouer contre le FICA sera comme disputer une finale, histoire de se maintenir en vie.
4 matches dont deux décisifs plus un choc au sommet sont au programme dimanche.
Le choc au sommet
Le parc Hendrich de Four-à-chaux sera le théâtre du choc pour la suprématie au niveau de la première division à l’issue de la première phase. Leader du championnat depuis 5 journées, le Valencia compte un point d’avance sur l’América des Cayes qui a occupé le fauteuil de leader pendant 8 journées. L’América va donc défier le Valencia dans une rencontre qui sera surtout une rencontre pour l’honneur et le prestige. Le Valencia pourra-t-il confirmer sa première place ? L’América parviendra-t-il à reprendre son fauteuil de leader. Même le fait de jouer sur terrain adverse n’atténuera pas l’ambition des Cayens, mais aussi n’enlèvera pas l’ambition du Valencia de terminer une phase de championnat de D1 en première place pour la toute première fois de son histoire.
Pour une place au soleil
Le Cavaly se déplace sur la pelouse du Tempête de Saint-Marc avec l’ambition de se créer une petite place au soleil des concurrents pour le titre. Pour y parvenir, le « cheval rouge » n’a besoin que d’une victoire sur la pelouse du Tempête et lui souffler la 6e place du classement. Seulement voilà, comptant 30 points le Tempête n’a besoin que d’un petit point pour conserver sa place parmi les concurrents pour le titre en 2e phase. Comme les Saint-Marcois joueront à domicile, cela devrait logiquement leur favoriser la tâche. Une faveur que les visiteurs essaieront de défier.
Au stade Sylvio Cator dimanche, l’Aigle Noir a lui aussi besoin d’un point pour conserver définitivement sa place parmi les concurrents pour le titre en 2e phase.  Les Belairiens auraient quand même une oreille vers le parc Levelt puisqu’ils sont eux aussi concernés par ce qui va se passer à Saint-Marc. Au match aller, ils avaient pu dominer le Violette (3-1) en déplacement. Dimanche, il leur faudra confirmer pour éviter toute surprise désagréable. En fait, si le Tempête passe, dans quelque soit l’état de figure, ça fait l’affaire de l’Aigle Noir, mais si le Tempête se fait battre à Saint-Marc, les Belairiens auront du souci à se faire. De quoi offrir une belle confrontation d’autant que le Violette qui est actuellement 8e du classement entend lutter du bec et des ongles pour conserver sa place.

Enock Néré/nereenock@gmail.com
Calendrier complet de la 22e et dernière journée de la première phase. Vendredi 17 Août 2012 Stade Sylvio Cator Victory SC vs. Baltimore SC Samedi 18 Août 2012 Stade Sylvio Cator Don Bosco vs FICA Dimanche 19 Août 2012. Parc Hendrich Valencia FC vs America FC Parc Levelt Tempête FC vs Cavaly AS Stade Sylvio Cator Aigle Noir AC vs. Violette AC Parc St-Victor AS Capoise vs AS Mirebalais
Credit: le Nouvelliste

Haïti, un fardeau pour la FIFA

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Claude Gilles Twitter: ClaudeGilles

Souvent à la remorque des sélections haïtiennes de football, Sepp Blatter, président de la FIFA, en a marre des demandes incessantes d’Haïti. Un tacle dans le dos pour la demi-île qui n’a pas de budget pour ses sélections.

Haïti est le seul pays qui sollicite l’aide financière de la FIFA pour faciliter les voyages à l’étranger de ses différentes sélections, s’est plaint le président de la Fédération internationale de football amateur (FIFA), Sepp Blatter auprès du Premier ministre haïtien, Laurent Lamothe, lors d’une récente visite à Londres. « J’ai été indigné », a avoué le chef du gouvernement lors du cinquième Conseil de gouvernement tenu dans la soirée du 8 août au Complexe administratif des Cayes.  

Ereinté après plusieurs heures d’échanges lors de cette réunion, l’ex-tennisman professionnel devenu Premier ministre a trouvé de l’énergie pour passer des instructions à Jean Roosvelt René, son ministre des Sports. « Que des dispositions soient prises pour que les athlètes haïtiens voyagent désormais dans de bonnes conditions », a exigé Laurent Lamothe au cours du Conseil de gouvernement retransmis en direct par la Télévision nationale relayée par des diverses autres chaînes et sur Internet. Le Premier ministre a ainsi ordonné l’arrêt immédiat de la mendicité internationale dont dépendent les équipes haïtiennes, particulièrement les sélections nationales de football.

Président de la Fédération haïtienne de football (FHF), Yves « Dadou » Jean-Bart ne considère pas comme un tacle dans le dos, les propos du patron de la FIFA au Premier Lamothe. « Je suis très content de l’intervention du Premier ministre au dernier Conseil de gouvernement, a réagi Jean-Bart dans un entretien téléphonique au journal. Je souhaite tout simplement que le gouvernement passe aux actes. » L’Etat haïtien, a ajouté le président de la FHF, n’a pas de budget pour les sélections nationales et les associations. « Les fédérations se retrouvent souvent en situation de solliciter l’aide de certaines structures internationales dont la FIFA », a concédé Yves Jean-Bart.

Rien qu’en 2008, la FHF s’est tournée vers la FIFA en trois ou quatre occasions pour faciliter la participation de sélections haïtiennes à des compétitions internationales. Le pire est arrivé au football haïtien en 2010, l’année du séisme qui a fait plusieurs milliers de morts dans le pays dont un coach et détruit diverses installations sportives. Les joueurs de la sélections des moins de 20 ans, s’est désolé M. Jean-Bart, ont récemment consenti un trajet de quelque 5 heures en autobus pour transiter vers la République dominicaine avant d’atteindre Porto-Rico en avion pour disputer la première phase des éliminatoires de la prochaine coupe du monde de cette catégorie. Une participation payante pour l’équipe haïtienne terminée première de leur groupe.     

« Les complaintes de Blatter au Premier ministre haïtien ne sont pas quelque chose d’improvisé. La FIFA connait bien la situation d’Haïti », a expliqué M. Jean-Bart. C’est nous, a-t-il précisé, qui avons arrangé la rencontre du Premier ministre et du président de la FIFA, tous deux présents pour assister à l’ouverture des jeux olympiques à Londres. « Les athlètes haïtiens sont trop pauvres », a lancé Yves Jean-Bart qui réclame une assistance économique de l’Etat pour ces derniers comme cela se fait dans d’autres pays.

Les problèmes du football haïtien ne se limitent pas au seul besoin de billets d’avion pour ses sélections. La FIFA devra s’entretenir aussi avec chef de gouvernement haïtien sur l’académie montée au Ranch de la Croix-des-Bouquets par l’Etat haïtien. « La fédération n’a pas le contrôle des joueurs formés. Certains jouent en sélection nationale sans faire partie d’un club. Ils n’ont pas de licence », se lamente le président de la Fédération haïtienne de football.

Le projet de construction d’un stade olympique aux Cayes a, par ailleurs, été discuté au cinquième Conseil de gouvernement sous le leadership de Laurent Lamothe. Un problème foncier, selon le ministre des Sports, serait à la base du retard enregistré pour le lancement des travaux. Ce problème est en passe d’être résolu, a expliqué le ministre René qui répondait à certaines questions du chef du gouvernement. Ce dernier devra recevoir au début de la semaine prochaine à la Primature le titulaire des Sports avec le projet assorti d’un agenda en vue de la réalisation exécution du stade olympique annoncée à la population des Cayes.     

Claude Gilles Twitter: ClaudeGilles
Credit : le Nouvelliste

Haïti et Lainé sans médaille

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Samyr Lainé n’aura pas décroché de médaille en finale du triple saut disputée jeudi 9 août au stade olympique de Londres. Au terme de l’épreuve, notre compatriote n’a pris que l’avant- dernière place avec un saut de 16m 65.
Auréolé d’une demi- finale de toute beauté (6e dans le groupe A avec un bond de 16m 81), Samyr Lainé, l’espoir de tout un peuple, n’a pas réussi à glaner une médaille pour Haïti, et ce, en dépit du fait qu’il avait la volonté, l’engouement et la détermination de faire briller dans le ciel de Londres le bicolore haïtien.
Ainsi, après avoir raté sa première tentative, il a réussi la deuxième avec un saut de 16 m 65 contre 16m 59 lors de la troisième, avant d’afficher des chiffres inférieurs par rapport à la tentative réussie. Contre toute attente, Lainé est passé loin d’offrir une médaille à son pays.
Il avait affaire avec les meilleurs athlètes de cette discipline, tels les Américains Christian Taylor (17m 81) médaillé d’or, William Claye (17m 62), médaillé d’argent et l’Italien, Fabrizio Donato (17m 48) médaillé de bronze.
L’on retient que Lainé s’offre la onzième place de cette discipline sur un total de douze athlètes participant à la finale du triple saut. Il devance le Belarus, Dimitry Platnitski (16m19). Ce dernier n’a pris que la dernière place.
Malgré tout, Samyr Lainé (triple saut) a été l’unique athlète sur les cinq représentant Haïti aux Jeux Olympiques de Londres à s’offrir  une place en finale. Marlena Wesh, quant à elle, s’est hissée jusqu’en 1/2 finale des 400 m dames avant de prendre la porte de la sortie et abandonner les 200 mètres pour cause de blessure. Pour le reste, Moise Joseph (800m), Jeffrey Julmis (110m/haies) et Linouse Desravines (judo) ont été tous éliminés au premier tour.
En tenant compte de l’âge de chacun des représentants d’Haïti à ces jeux, ils ont encore la possibilité de se rattraper lors des prochains jeux olympiques qui auront lieu à Rio de Janeiro en 2016.
Légupeterson Alexandre

Légupeterson Alexandre
Credit: Le Nouvelliste

Est-ce le début d’une nouvelle crise au CSPJ ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Me Antoine Norgaisse rejoint le clan du président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Ce qui met le groupe de Me Anel Alexis Joseph en pôle majoritaire avec cinq membres sur neuf favorables au choix de Exantus Salnave, Yves Benoît Jn Marie et Patrick R. Métellus pour représenter le CSPJ au Conseil électoral permanent. En réaction, la Fédération des barreaux haïtiens annonce qu’elle va rappeler ce jeudi son représentant de l’institution.

« Avec le revirement de Me Antoine Norgaisse, je vais continuer à faire mon travail au CSPJ en attendant la décision de la Fédération des barreaux haïtiens (FBH) que je représente », a confié au Nouvelliste Me Néhémie Joseph, le fer de lance du mouvement de protestation de certains membres  de l’institution contre le choix jugé unilatéral des trois représentants du CSPJ par Me Anel Alexis Joseph.

Une décision qui ne va pas se faire attendre. Le président de la Fédération des barreaux haïtiens, Me Carlos Hercule, a confié, mercredi soir, en exclusivité au Nouvelliste que Me Néhémie Joseph sera rappelé du CSPJ dès ce jeudi. « Ce qui s’est passé au CSPJ est inacceptable. Nous allons rappeler notre représentant ce jeudi », a fulminé Me Hercule.

« L’Assemblée des barreaux se réunira lundi prochain. Les membres de la Fédération des barreaux haïtiens vont décider si le rappel de Me Néhémie Joseph au CSPJ sera provisoire ou définitif », a précisé Me Carlos Hercule.

 En début de semaine, la FBH avait  clairement fixé sa position sur le dossier. « Il s’agit d’une dérive hors de toute proportion », écrit la FBH, soulignant la nécessité pour la nation de mettre tout en œuvre en vue de « rectifier la mauvaise direction délibérément choisie par certains membres du CSPJ. »

Le revirement de Me Antoine Norgaisse n’a pas laissé indifférent son collègue Néhemie Joseph qui était l’un des premiers à quitter la salle le 24 juillet dernier pour manifester son désaccord avec ce qui se passait. « Il avait quitté la salle avant moi. J’ignore quel consensus il a trouvé avec les autres membres pour faire ce revirement. Mais il a été avec nous pendant toute la durée de la lutte. Il avait la même position légale que nous »,  a expliqué Me Joseph.

 Mercredi dernier, Me Antoine Norgaisse a eu une rencontre à huis clos  avec le clan du président du CSPJ au cours de laquelle les membres protestataires n’avaient pas été invités. C’est à ce moment-là que Me Norgaisse aurait changé de position.

 Il faut souligner que pendant la rencontre de ce mercredi,  les autres membres du CSPJ qui avaient contesté la décision de Me Anel Aelxis Joseph ont manifesté leur intention de retourner travailler après le revirement de leur collègue, Me Antoine Norgaisse.

 Me Anel Alexis Joseph, qui se félicite du revirement de Me Antoine Norgaisse, a clairement fait savoir aux membres protestataires que « le choix des citoyens retenus à partir des douze dossiers présélectionnes a été l’œuvre, non du président seul comme vous l’avez dit, mais de quatre conseillers présents. Le vote a été pris dans les conditions voulues par la loi en tenant compte du fait que vous vous êtes abstenu de voter. »

Une façon pour Me Joseph de leur dire qu’il n’y aura pas de rétractation sur le choix de Exantus Salnave, Yves Benoît, Jn Marie et Patrick R. Métellus comme représentants du CSPJ au Conseil électoral permanent, mais plutôt de confirmation.

 Des organisations de la société civile qui ont aussi leur représentant au CSPJ ( Me Dilia Lemaire) contactées par Le Nouvelliste sur le revirement de Me Antoine Norgaisse, ont fait savoir au journal qu’elles vont se réunir sur le dossier. L’une d’entre elles n’a pas écarté la possibilité de proposer de rappeler Me Lemaire du CSPJ, comme va le faire la Fédération des barreaux haïtiens. Est-ce le début d’une nouvelle crise au CSPJ ?

 Robenson Geffrard

Credit : le Nouvelliste

Le président Martelly motive Samyr

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Ce mercredi, le président de la République Michel Joseph Martelly a appelé Samyr Lainé au téléphone pour le motiver et l’encourager. « J’ai beaucoup apprécié. C’est un honneur pour moi. Le président m’a encouragé et m’a beaucoup motivé pour demain. Je dis un grand merci au président et je ferai de mon mieux demain matin pour faire flotter une nouvelle fois notre bicolore après l’exploit de Sylvio Cator en 1928. Je dois ajouter pour dire que Cator était un avocat et je le suis aussi », a déclaré Samyr Lainé, l’espoir de tout un peuple.

 

À rappeler que le mardi 7 août, à Londres, Samyr Lainé avait terminé en 6e position du groupe A, et 10e sur 26 au classement général avec un triple saut de 16.81 mètres. Ce jeudi, lors de la finale, il sera 3e à l’ordre de passage, aux côtés de Claye Will des États-Unis d’Amérique, Compaore Benjamin de la France, Adams Lyukman de la Russie, Greco Daniele d’Italie, Donato Fabrizio d’Italie, Platnitski Dzmitry du Bélarus, Copello Alexis du Cuba, Taylor Christian des États-Unis d’Amérique, Oke Tosin du Nigeria, Dong Bib de la République Populaire de Chine et Sands Leevan des Bahamas.

Gérald Bordes, depuis Londres

Prêcher la bonne nouvelle sportive

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Sur la voie de la relance de la sportivité en Haïti, les militants du Centre de Promotion Sportive multiplient les pèlerinages à la recherche de nouveaux agents de développement pour notre République sportive. Sur le boulevard du CPS se manifestent avec ferveur des professeurs, des élèves, des étudiants, des journalistes, des notables, des professionnels, des paysans etc., fidèles des temples de promotion où l’on enseigne ‘’ la bonne nouvelle sportive’’ et la correction. De l’Anse à Veau aux communes nordistes, en passant par Petit-Goâve, Jacmel, Liancourt, Dessalines, Cabaret, l’Estère et Croix-des-Bouquets, les héritiers du regretté Gérard Dénose ne masquent pas leur appartenance. Comme une contagion, ‘’l’esprit CPS’’ touche même les sections communales, et les habitants de Ségur notamment (2e section de la Petite Rivière de l’Artibonite) mettront bien du temps à oublier le passage de la flamme vert et blanc du CPS dans cette localité. De ce fait, les Yolette Vieux, Claude-Henry Albert, Marie-Rincher Rimpel, Joseph Alexandre Dubois et autres Hermite Adam ont rendu un monumental  service à la société haïtienne en déposant le cargo CPS sur la piste sportive nationale le 6 octobre 1996 à Leogâne.
Prêcher la ‘’bonne nouvelle sportive’’, c’est d’aller au-delà du Sport pour atteindre la sportivité. C’est aussi s’écarter des intérêts égoïstes pour épouser la cause de la collectivité. C’est également de rechercher par des actions positives la route qui conduit au ‘’Paradis Sportif’’.  C’est surtout s’engager à circuler perpétuellement sur les voies de l’amour, de la vérité et de la loyauté dictées par notre Seigneur Jésus-Christ, le ‘’ Premier Sportif’’ de l’humanité. C’est d’ailleurs le Prince de la Verité qui guide les pas des pèlerins du CPS dans leur mission de ‘’ prêcher la bonne nouvelle sportive’’ à travers la République. Car avec la foi et l’Esprit de Dieu, on peut transformer l’incroyable en réalité. D’autant que cette bonne nouvelle est relayée dans la diaspora par Gaby Joseph, Desty Estiverne Philémon, Herby Richemond et Dady Jean-Charles notamment, 4 fils authentiques du CPS. ‘’ Allez-y mes frères, je suis toujours avec vous sur ce chemin’’ ! C’est probablement l’exclamation de Gérard Dénose en observant depuis le balcon de sa dernière demeure l’évolution de ses anciens et nouveaux partenaires engagés courageusement sur un terrain sablonneux, où ils prônent avec acharnement la sportivité, la solidarité et la participation sans discrimination.
La conscience, la conviction, l’engagement, l’obstination, la sagesse et le dépassement de soi sont, entre autres, les armes qui caractérisent les actions des apôtres, des disciples, des fidèles, des agents, des supporters et des membres adhérents du Centre de Promotion Sportive sur le territoire haïtien. L’attitude des participants dans le cadre des journées de formation CPS ici et  là encourage les militants de cette Organisation à but non lucratif à rester inconditionnellement sur cette piste, sous la protection du Grand Architecte de l’univers. Avec la même ardeur que les apôtres CPS d’hier, les disciples d’aujourd’hui tels Réginald Alténa, Henri Etienne, Hugues César, Jean-Rodrigue Paul, Widd Beauplan et autres Jean Murat exposent leur détermination de conserver leurs armes jusqu’au retour de la sportivité sur la terre de Gérard Raoul Rouzier, de Roland Roy, d’Emmanuel Sanon, de Max Lélio Joseph, d’Edouard Baker, de Marcel Mathieu, de Jean Woel, de Jacques Deschamps et d’autres valeureux ancêtres sportifs haïtiens.

Raymond Jean-Louis
Credit : le Nouvelliste

Haïti en finale du triple saut

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Avec un saut de 16m81, Samyr Lainé a pris la sixième place qualificative directe pour disputer la finale du triple saut prévue pour ce jeudi 9 août à compter de 2h 20 (heure de Port-au-Prince) au stade olympique de Londres. En revanche, Jeffrey Julmis s’est fait éliminer dans les 110 mètres/haies lors des 1/4 de finale de cette épreuve.
Comme annoncé, le plus populaire et le talentueux des cinq athlètes représentant la délégation haïtienne aux Jeux de Londres, Samyr lainé s’est hissé en finale dans l’épreuve du triple saut en prenant la sixième place du groupe A lors de la première série des 1/2 finales avec un saut de 16m81 suffisant pour ravir la finale devant Dmitry Platnitski du Bélarus (16m62) qui s’est également qualifié.
Le Français, Benjamin Compaore (17m06) a mis tout le monde d’accord en s’adjugeant la première place suivant de près l’Italien, Daniele Greco (17m).
Toujours est-il, la délégation haïtienne peut encore espérer une médaille. Pour concrétiser ce rêve, Lainé doit être encore beaucoup plus performant ce jeudi.  
Voici à présent, les douze athlètes qui disputeront la finale du triple saut jeudi à compter de 2h20 PM:  Tosin Oke du Nigéria, Fabrizio Donato de l’Italie, Benjamin Compaore de la France, Samyr Lainé d’Haïti, Alexis Copello de Cuba, Dmitry Platnitski du Bélarus, Daniele Greco de l’Italie, Christian Taylor des USA, Lyukman Adams de la Russie, William Claye des USA, Bin Dong de la Chine et Leevan Sands des Bahamas.
En revanche, après respectivement Linouse Desravines en judo (-52 kilos), Marlena Wesh (athlétisme, 200 et 400m), Moïse Joseph (800m) et Jeffrey Julmis (110m/haies), la délégation haïtienne a perdu un nouvel athlète dans les Jeux Olympiques de Londres lundi matin. Il s’agit de Jeffrey Julmis en (110m/haies). Julmis a terminé avant-dernier lors des ¼ de finale de la cinquième série avec un chrono de 13’’87, laquelle a été remportée par l’Américain Aries Merritt (13’’07), le Barbadien, Ryan Brathwaite (13’’23), le Chinois, Wenjun Xie (13’’43). L’Italien, Emanuele Abate (13’’46) et le Jamaïcain, Richards Phillips (13’’47) sont également qualifiés pour les ½ finales en raison de leur meilleur temps.
Signalons que six pays de la Caraïbe se sont emparés au moins d’une médaille. Il s’agit respectivement de Cuba, pointé en 14e position avec  sept médailles au total, 3 d’or pour autant en argent et une en bronze, Jamaïque (25e): 2 d’or, une d’argent et une de bronze, République Dominicaine (35e): une en or et une d’argent, la Grenade (38e): une en or, Porto-Rico (68e) et Trinidad (70e) avec une médaille de bronze.

Légupeterson Alexandre
Credit: Le Nouvelliste

América retrouve la 2e place

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

En allant battre l’AS Mirebalais 1-0 au parc Saint-Louis de Mirebalais, dimanche, grâce à une réalisation de son capitaine Ruben Jean Garry, l’America des Cayes profite de la défaite du FICA 1-2, au stade Sylvio Cator, vendredi, devant l’Aigle Noir, pour se hisser à la 2e place du classement et se rapprocher du leader. Le Valencia, auteur d’un nul 1-1 sur la pelouse de la lanterne rouge ne compte plus qu’un petit point d’avance sur son dauphin.

Un but de Ruben Jean Garry en première période, dimanche, au parc Saint-Louis de Mirebalais et ça suffit. L’América profite du fait que son capitaine inscrit son 4e but de la saison pour s’imposer 1-0 en déplacement au parc Saint-Louis et obtenir son 9e succès de la saison. Du coup, les Cayens reprennent la 2e place du classement du championnat national de première division à l’issue de la 20e journée. A deux journées de la fin de la première phase, c’est désormais assuré. Même si Jocelyn Sénat ne marque plus, le billet pour la 2e phase est dans la poche. L’America rejoint le Valencia en 2e phase dans la course au titre.

Leader de la compétition depuis 2 journées, le Valencia a perdu quelques plumes lors de son déplacement dimanche sur la pelouse de l’Association Sportive Capoise. Dans ce duel des extrêmes, ce sont les plus faibles qui ont donné du fil à retordre aux mieux classés. A l’arrivée, le leader ne ramène qu’un petit point 1-1 de son déplacement au parc Saint-Victor.

Le Tempête se venge

A l’aller, le Violette avait infligé une sévère punition 4-0 au Tempête de Saint-Marc. Vendredi, les Saint-Marcois ont pris leur revanche en battant le «vieux tigre » 2-0. Il est vrai que les Saint-Marcois n’ont pu inscrire que deux petits buts, mais cela a suffi à la formation « bel kolonn » pour grappiller trois points supplémentaires et se rapprocher d’une qualification pour la course au titre.

L’Aigle Noir stoppe le FICA

L’Aigle Noir a battu le FICA 2-1 vendredi au stade Sylvio Cator pour se rapprocher lui aussi de la confirmation d’une place parmi les concurrents pour le titre en 2e phase. Ce sont les Capois qui ont fait sensation en ouvrant le score aux environs de la 25e minute. Mais l’Aigle Noir remet les pendules à l’heure grâce à un lob astucieux de l’ancien Carrefourrois, Wilky Petit-homme et les deux formations rentrent aux vestiaires à égalité 1-1. En seconde période, l’Aigle Noir pourtant privé des services de Wedson Anselme et de Guilliano Philippe, suspendus, parviennent quand-même à inscrire le but de la victoire pour conserver une place parmi les 6 premiers.

Le Cavaly a réalisé un excellent voyage en venant s’imposer 1-0 dimanche sur la pelouse du Victory. Du coup, 7e avec 26 points, les Léoganais peuvent nourrir l’espoir de se hisser parmi les concurrents pour le titre lors des deux dernières journées. Tout est encore possible pour eux dans la mesure où le Baltimore 6e, l’Aigle Noir 5e et le Tempête 4e ne comptent respectivement que 2 et 4 points d’avance alors qu’il y a encore six points à prendre. Du coup, les deux dernières journées constitueront deux finales pour le Cavaly.

Enock Néré

Résultats complets de la 20e journée

Vendredi 3 aout 2012

Aigle Noir bat FICA 2-1

Tempête bat Violette 2-0

Samedi 4 aout 2012

Don Bosco et Baltimore 1-1

Dimanche 5 aout 2012

ASM – America 0-1

ASC – Valencia 1-1

Stade Sylvio Cator

Victory – Cavaly 0-1

 

Enock Néré

Les choix de John Barnes

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

30 enfants haïtiens ont participé à la 2e étape de l’édition 2012 de la Digicel Kick Start Clinic sous la houlette de l’ancien international anglais d’origine Jamaïcaine. Assis dans la salle de conférence du stade Sylvio Cator, ils approuvent le choix du technicien anglais. Il a retenu des jeunes joueurs de qualité.

Après le lancement officiel de la 2e étape de la Digicel Kick Start Clinic 2012 à Miami le 27 juillet dernier avec la participation d’un groupe de techniciens de Chelsea pour marquer le début d’un partenariat entre la Digicel et Chelsea, une rencontre amicale avait opposé Chelsea et le Milan AC au soir du samedi 28 juillet au Sun Life Stadium de Miami. 57 748 spectateurs dont deux clients de la Digicel en Haïti heureux gagnants d’un tirage au sort avaient pu assister. Sous leurs yeux, Ubi Emmanuelson à la sortie d’une belle combinaison avec Prince Boateng, avait battu le géant portier tchèque de Chelsea, Petr Cech, d’une frappe du pied droit à la 68e minute pour permettre au Milan de s’imposer 1-0.

John Barnes a pris son bâton de pèlerin de la 2e phase de la Digicel Kick Start dans la matinée du lundi 30 juillet à Panama où il a travaillé avec une trentaine d’enfants et retenu trois pour l’Académie que dirigeront les techniciens de Chelsea à la Barbade. Haïti où il est arrivé le 1er août a été la 2e étape de son voyage.

A Port-au-Prince, pendant deux jours (2 et 3 août), coup francs, penalties, situations de jeu, comportement en équipe, comportement individuel, technique individuelle, technique en groupe, adresse et précision dans les tirs, tout est pris en considération par les yeux fouineurs de l’ancien international anglais.

Assisté du Directeur Technique National d’Haïti, Wilner Etienne, mais aussi du Secrétaire Général de la Fédération, Carlo Marcelin et de plusieurs techniciens haïtiens, l’ancien joueur de Liverpool a déroulé un programme méticuleux lui permettant d’observer tous les aspects de la capacité des 30 jeunes athlètes qui lui ont été soumis pour en retenir 4.

« J’aurais pu retenir une douzaine au moins s’il faut tenir compte de la qualité de ces jeunes, mais le football nous place souvent dans l’obligation de faire un choix et nous ne pouvons retenir que 3 », déclare-t-il avec émotion comme s’il regrettait d’avoir la responsabilité d’effectuer les choix. Après discussions avec les responsables de la Digicel, il a retenu un 4e joueur.

« John Barnes m’a dit que vous êtes très bons et que s’il le pouvait, il vous aurait emmenés tous à l’académie. Malheureusement il ne peut retenir que 3 », a pour sa part déclaré le représentant de la Digicel en Haïti, Ronald Eliacin, en s’adressant aux jeunes participants.

« Cependant, vous devez continuer à jouer au football parce que vous aimez le football parce que vous croyez dans le football. C’est parce que la Digicel vous considère comme l’avenir du football qu’elle a décidé de vous accompagner en vous permettant de partager l’expérience internationale de John Barnes afin que vous appreniez à être plus performant. Continuez à jouer pour mettre ce qu’il vous a appris en pratique et vous réussirez », a-t-il continué.

Haïti pourrait avoir un autre participant à l’Académie de la Barbade en la personne de Vladimir Victor (15 ans, milieu récupérateur). En effet le natif de Delmas, s’est payé le luxe de réussir 5 penalties sur 10 en faisant passer le ballon dans des trous spécifiques laissé dans le tapis qui masque les buts dans la circonstance. « Chaque penalty réussi comptant pour 20 points, jamais personne avant lui n’avait pu réussir plus que 80 points. Il est le premier depuis le début de la Digicel Kick Start Clinic à avoir réussi 5 penalties et s’il n’est pas battu, il ira en Barbade », a conclu John Barnes.

Enock Néré nereenock@gmail.com
Credit : le Nouvelliste