Rss

Scandale des tatouages nazis: Un chanteur d’opéra russe quitte le festival de Bayreuth

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Un chanteur d’opéra russe s’est retiré du festival de Bayreuth, la plus importante manifestation consacrée au compositeur Richard Wagner, après la publication d’images qui montrent des tatouages nazis sur sa poitrine. Evgueni Nikitine devait jouer le rôle éponyme du «Hollandais volant», mais des médias allemands ont diffusé des photographies où un tatouage en forme de croix gammée apparaît sur la poitrine du chanteur, bien qu’il ait été recouvert par une autre image.

«J’ai fait faire ces tatouages dans ma jeunesse», a déclaré Evgueni Nikitine dimanche dans un communiqué. «Ca a été une grande erreur de ma vie et je voudrais ne l’avoir jamais fait. Je n’avais pas conscience de l’ampleur de l’énervement et de la peine que cela causerait, en particulier à Bayreuth et dans le cadre de l’histoire du festival.»

Antécédents

Les organisateurs du festival de Bayreuth, dont les places sont parfois réservées avec dix ans d’avance, sont soucieux d’éviter tout rapprochement avec le nazisme, après que Winifred Wagner, belle-fille de Richard et amie personnelle d’Adolf Hitler, a fait du festival qu’elle a dirigé de 1930 à 1945 une vitrine culturelle du national-socialisme.

Adolf Hitler était lui-même un admirateur du compositeur, mort en 1883, et s’est référé à certains de ses écrits pour développer ses thèses antisémites, même si la nature des opinions de Richard Wagner sur les juifs est vivement discutée par les spécialistes de l’artiste. 

Alex Lavaud n’a pas réussi l’examen de la « Klass » du professeur Richie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Alex Lavaud, ancien élève de la formation musicale « Klass » du professeur Richie vient d’être limogé et remplacé par Hollywood qui, lui aussi a été exclu de la formation Zenglen la semaine écoulée à Miami selon certaines informations.

C’était un acte d’hypocrisie, telle était la déclaration faite par le chanteur Alex Lavaud qui croyait avoir sa place définitive au sein du groupe. Il a affirmé avoir eu, avec le maestro Richie, un entretien au cours duquel, le maestro lui a fait ses remerciements d’avoir collaboré avec le groupe. Le maestro en a profité pour lui faire savoir qu’il n’était pas le type de chanteur qu’il requiert.

Hervé Bastien, membre du staff managérial de « Klass », a, pour sa part, démenti les informations selon lesquelles Alex Lavaud aurait été exclu du groupe. Par ailleurs, Hervé a laissé croire que le groupe a beaucoup d’estime pour le chanteur, mais celui-ci, n’a pas les qualités requises pour en devenir membre.

Après Enock Bordes, Alex Lavaud a été le second chanteur à être expulsé du groupe. On a annoncé, comme son remplaçant, l’ancien chanteur de zenglen Hollywood qui aura à performer aux côtés de klemay. La première apparition en public de « Klass » est prévue pour le 1er septembre prochain à New York selon ce qu’a rapporté le maestro du groupe Jean Herard Richard dit « Richie ».

aajovani005@yahoo.fr

James Jovin

Credit: Le Matin

BelO vers le haut.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Un chanteur de Port-au-Prince peut-il déborder le cadre communautaire de la diaspora haïtienne lorsqu’il se produit à l’étranger? BelO est de ces rares artistes s’exprimant surtout en créole haïtien qui puissent réaliser l’exploit.

Pendant que ses compatriotes viennent généralement triompher au complexe Christina de Saint-Léonard, un lieu fréquenté par des Haïtiens de notre île lorsque s’y produisent des Haïtiens de la grande île, BelO s’affaire à conquérir un public mixte via la tribune qui lui offre le festival Nuits d’Afrique. Avec succès? Dimanche soir, en tout cas, le Cabaret du Mile-End était rempli de spectateurs aux origines diverses, de surcroît ravis.

L’auteur, compositeur, guitariste et chanteur exerce un véritable ascendant sur cet auditoire mixte venu à sa rencontre. On a senti chez cet homme l’honnêteté, l’intelligence, la bonté, la conviction, la passion pour ses sujets. Sujets essentiellement en orbite autour des préoccupations fondamentales d’Haïti : reconstruction du pays après le terrible tremblement de terre survenu en 2010, criantes inégalités sociales et économiques, enfants pauvres tentés par le banditisme armé pour supporter financièrement leur famille, mais aussi… amour sur les plages de Jacmel.

Pour la première partie de ce récital, BelO a enchaîné des titres extraits de ses albums : Ti moun yo, Mizik a Jah, Banda, Pari nan malem, Istwa dwol, Diore, Wozo, Lakou trankil, Ti Jean, Match. Pour la seconde partie, c’est-à-dire pendant qu’on assistait à la performance de Spoek Mathambo à la SAT, on rapporte qu’il a fait Kote moun yo, Love pou love, Lewa, Deblozay, Pitit deyo, Timitant nan wout, Jasmine.

Pari gagné? Enfin, presque. Le public a certes apprécié, le plancher de danse s’est progressivement rempli, on a senti clairement cet enthousiasme qui se manifeste pour les artistes en pleine ascension.

La suite des choses? Jean Belony Murat, alias BelO, a tout pour devenir une star internationale : son chant est contagieux, ses racines haïtiennes sont profondes, ses inflexions vocales ne sont pas sans rappeler les grands reggaemen (on pense d’abord à Bob), son charme opère sans problème, ses mélanges de genres (folk, rara, vaudou, reggae, soul, etc.) sont équilibrés. Cependant…

Il manque encore à BélO des moyens à la hauteur de son talent. On le sait contraint de se produire avec des formations locales haïtiennes ou caribéennes, qu’il soit en France, aux États-Unis ou au Québec. Dimanche à Montréal, la résultante était loin d’être vilaine, on aurait néanmoins souhaité retrouver cette coloration sonore plus antillaise de son noyau de Port-au-Prince, avec qui il devra tôt ou tard tourner systématiquement s’il veut accéder aux grandes ligues. Quelques répétitions avec d’honnêtes professionnels locaux ne suffisent pas au stade où BélO est rendu.

Hormis le magnétisme du personnage, la pertinence de son propos, la qualité de son répertoire, il devra souscrire à des standards de réalisation plus élevés (et plus singuliers) en studio et une machine à spectacles plus aguerrie, plus percutante sur scène. Voilà la prochaine étape à laquelle BelO devra se soumettre. 

Alain Brunet

La Presse 

Kompas Playlist

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Bagay neuf, sera le prochain single de “klass’’

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Bagay neuf, tel sera le titre du prochain single de la formation musicale ‘’klass’’ de Richie, a- t-on appris cette semaine. Après plusieurs promesses non tenues par les dirigeants du groupe en ce qui a trait à la grande première de cette nouvelle formation musicale, Ils sont finalement parvenus  à la date officielle du 1er septembre pour une première sortie en public de ce nouveau groupe. A cette même date ‘’klass’’  aura aussi à performer au festival  laborday qui se tiendra à New York selon  les informations.
D’après ce qu’a fait savoir le maestro Richie, Bagay neuf est une musique de  « hot tempo », en soutenant que cette chanson est idéale à mettre en diffusion sur les ondes des medias en Haïti ainsi qu’aux-Etas-Unis pour assurer à son groupe la place importante qu’il cherche à se faire sur le marché musical haïtien.
Toutefois le maestro Richie, célèbre pour ces nombreuses musiques à succès, réalisées antérieurement avec son ex- groupe zenglen et en solo se lance dans une nouvelle aventure musicale avec un nouveau groupe. Les optimistes croient toujours en la réussite du maestro avec ‘’klass’’.
D’autres curieux préfèrent de s’abstenir pour suivre l’évolution de cette nouvelle histoire musicale. Et les yeux de la presse culturelle haïtienne observent déjà avec  intérêt  ce nouveau groupe qui vient de s’additionner à la liste des groupes musicaux haïtiens héritiers du rythme de Némours Jean Baptiste, le ‘’compas direct”.
aajovani005@yahoo.fr James Jovin

Mix Playlist

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars