Rss

La rivière Momance, un danger croissant

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
 Nathalie Verné
Un mort, des têtes de bétail emportées et d’importantes cultures ravagées, la population de Gressier est pétrifiée à la suite du passage de la tempête tropicale Isaac le week-end écoulé. La population et les autorités locales redoutent la disette et s’inquiètent face au danger croissant que représente la rivière Momance pour la population avoisinante en cas d’intempéries ou d’averses.

Ce 27 août, tout est calme, le soleil brille dans un ciel clair et Isaac semble être loin de nous. A plusieurs endroits de la commune de Gressier, les activités reprennent leur cours et la population entame des travaux d’assainissement, nettoyant maisons et canaux. A Fayette, les riverains regagnent timidement leurs demeures abandonnées pendant le week-end, se réjouissant que la mobilisation des autorités et la collaboration de la population aient réduit considérablement les pertes en vies humaines. Pourtant, la stupéfaction de la population de cette agglomération de près de 5 000 habitants est bien visible face à l’élargissement spectaculaire de la rivière Momance.

Des terres arables ont été balayées par la rivière en crue, coupant l’accès à Fayette au niveau de Kabois et détruisant des plantations. «Nos cultures ont été emportées et nos maisons inondées», explique Adolphe Hérosiate, un habitant de Fayette. «D’importantes plantations ont été détruites, des têtes de bétail emportées par les eaux en furie», continue-t-il. Adolphe Hérosiaste dit craindre que la famine ne s’abatte sur la population à la suite des pertes des denrées et en profite pour solliciter l’intervention des autorités concernées pour le drainage de la rivière.  

La coordonnatrice de la Protection civile à la commune de Gressier, Dolce Marie Pauline Fortuné, informe qu’un jeune homme a été tué, des cultures importantes ont été détruites.

Le danger que représente la rivière Momance-l’un des plus grands cours d’eau du département de l’Ouest traversant les communes de Gressier et de Léogâne- pour les populations de Fayette, de Jeanjean, de Guirand et de Kabois, date de plusieurs années, expliquent le député de la commune de Gressier, Jean Ronald Oscar, et l’ancien maire adjoint, Jean Michelet Paul. Ils expriment leur préoccupation quant à l’avenir de cette localité. «La rivière prend de l’espace à chaque intempérie et risque de détruire la localité si rien n’est fait», estime Jean Michelet Paul. Des maisons et établissements scolaires on été emportés par la Momance lors de précédentes catastrophes naturelles.

Des tentatives ont été entreprises par les autorités locales en vue de drainer la rivière, notamment en 2008 et 2009 à la suite du passage des cyclones Ike et Ana. Les interventions se sont révélées insuffisantes.

Les responsables persistent à croire que le déboisement des collines et les rivières non drainées sont les principales causes des inondations en temps de pluie ou de cyclone. Ils estiment que des travaux de drainage sont indispensables parallèlement à une vaste campagne de reboisement pour des résultats durables et que des décisions doivent être prises au plus vite. Le député promet de poursuivre ses démarches auprès du gouvernement jusqu’à la réalisation de ces travaux.  «Le travail sera très coûteux, mais il est indispensable, si on veut sauver des vies et des biens», affirme M. Oscar.

Nathalie Verné
Credit: Le Nouvelliste

Une élue d’origine haïtienne vedette de la convention républicaine

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

L’élue américaine d’origine haïtienne Ludmya Bourdeau Love, dit Mia Love, sera l’une des oratrices vedettes de la convention républicaine en Floride. Elle prendra la parole en prime time au 2e jour du congrès, qui s’ouvrira ce mardi, juste avant le conférencier d’honneur, le gouverneur Chris Christie.

Ludmya Bourdeau Love,  peut devenir la première femme noire à représenter le Parti républicain au Congrès. Actuel maire de Saratoga Springs, elle affrontera dans les élections de novembre prochain, le démocrate Jim Matheson pour le poste de représentant du district d’Utah au Congrès.

Pour l’instant, selon la presse américaine, les deux candidats sont à égalité dans les sondages. Certains analystes estiment, cependant, que la candidate républicaine à la possibilité de devancer son rival à la suite du congrès du Parti républicain cette semaine.  Le fait que la candidate est nominée pour prendre la parole au plus important rassemblement de son parti est la preuve qu’elle gagne du terrain. Certains analystes, rapporte la presse internationale, font le parallèle entre son discours  et celui de Barack Obama au congrès des Démocrates à Boston en 2004.

Déjà, l’étoile montante du Parti républicain a reçu le support d’éminentes personnalités, dont Mitt Romney, le candidat républicain à la Maison-Blanche,  son épouse Ann, Condoleezza Rice, l’ancienne secrétaire d’Etat américaine, John Boehner, le président de la Chambre des représentants et le sénateur John McCain, ancien candidat dudit parti à la Maison-Blanche.

Mia Love est née à New York, Brooklyn, en 1975 de parents haïtiens ayant immigré aux Etats-Unis en 1973. Diplômée en Beaux-Arts de l’Université Hartford, elle a travaillé au Sento Corporation, à la Société Ecopass et comme hôtesse de l’air à Continental Airlines. Mariée avec Jason Love, Mia Love est mère de trois enfants.

PJ
 
 
Credit : Le Nouvelliste

Haïti subit le choc de la tempête Isaac

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Si la tempête ne s’est pas, à l’heure qu’il est, transformée en ouragan, les fortes précipitations attendues pourraient provoquer inondations et glissements de terrain. Avec de grands risques pour les centaines de milliers de personnes qui vivent encore de manière précaire depuis le séisme de 2010.

La tempête tropicale Isaac s’est renforcée au cours des dernières heures, alors qu’elle commençait à déverser de la pluie sur Haïti. Même si elle ne devrait pas se transformer en ouragan avant son arrivée dans le golfe du Mexique en début de semaine prochaine, les risques sont grands pour ce pays pauvre et déboisé, régulièrement frappé par des inondations et des coulées de boue, dans lequel les conséquences du séisme de 2010 sont encore visibles et où de nombreux habitants vivent toujours dans des conditions précaires : ils seraient aujourd’hui 350.000 à vivre encore dans des camps de toile. En raison de la tempête, le président Michel Martelly a annulé un voyage au Japon. “Je sais vos inquiétudes”, a-t-il dit dans une adresse à la nation. “Dans ces moments difficiles ma place est à vos côtés”. Il a également appelé la population à bien observer les mesures de précaution édictées par les responsables de la protection civile.
 
La tempête se déplace vers le nord-ouest à 17 km/h et elle pourrait déverser jusqu’à un demi-mètre de pluie en certains endroits d’Haïti. Elle menace aussi la République dominicaine voisine. Au-delà, les météorologues s’attendent à ce que la dépression touche Cuba et la pointe sud de la Floride avant d’atteindre le littoral des Etats-Unis au niveau du nord-ouest de la Floride ou de l’Alabama, voire de La Nouvelle-Orléans. Mais sa trajectoire erratique rend les prévisions difficiles. Il est tout aussi difficile de savoir si elle se renforcera encore avant de toucher les Etats-Unis.
 
Par précaution, plusieurs groupes pétroliers ont commencé dès vendredi à évacuer du personnel de leurs plateformes dans le golfe du Mexique. Prudent lui aussi, le vice-président des Etats-Unis Joe Biden a renoncé à se rendre lundi à Tampa, pour ne pas interférer avec l’éventuelle mobilisation des forces de l’ordre face à l’approche de la tempête qui menace la Floride. Le voyage de Joe Biden en Floride était censé coïncider avec l’ouverture lundi à Tampa de la convention nationale du parti républicain, qui intronisera formellement Mitt Romney comme candidat pour tenter de ravir la Maison Blanche le 6 novembre au président Barack Obama. Le  vice-président américain avait aussi prévu de faire campagne mardi en Floride, un Etat-clé en vue de la consultation de novembre. Cette partie de son programme reste tributaire de la situation météorologique, selon l’équipe démocrate.

La tempête Isaac menace Haïti

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

La tempête tropicale pourrait se transformer en ouragan en s’approchant d’Haïti qui peine toujours à se reconstruire après le séisme de 2010.

Haïti se préparait vendredi 24 août à l’arrivée de la tempête tropicale Isaac qui pourrait se transformer en ouragan, le gouvernement appelant la population à observer les règles de précaution dans ce pays où les stigmates du séisme meurtrier de 2010 sont toujours visibles.

La tempêche “Isaac s’est calmée temporairement mais devrait quand même toucher Haïti dans la soirée” et se rapprocher ou même passer au sud-est de Cuba samedi, a annoncé le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC) basé à Miami (Floride, sud-est) dans son dernier bulletin de 00h00 GMT. Selon lui, des vents de 100 km/h ont été mesurés alors que la tempête se déplace à une vitesse de 17 km/h vers le nord-ouest.

Pour l’heure, le centre américain a émis une alerte rouge à l’ouragan uniquement sur Haïti, tandis qu’une alerte à la tempête tropicale est maintenue en République dominicaine, à Cuba, aux Bahamas et en Jamaïque.

Bien que le comportement de la tempête ait été erratique, et que plusieurs météorologistes aient estimé qu’elle ne devrait pas se transformer en phénomène de grande envergure, le NHC a indiqué qu’un renforcement majeur restait possible. Les fortes précipitations attendues pourraient provoquer des inondations et des glissements de terrain.

Populations à risque

En Haïti, la reconstruction du pays après le séisme qui a fait plus de 250.000 morts en 2010 est loin d’être achevée, et environ 400.000 personnes vivent encore dans des camps de déplacés.

Le chef de l’Etat Michel Martelly s’est adressé vendredi aux Haïtiens, les assurant de sa protection et appelant la population à bien observer les mesures de précaution édictées par les responsables de la protection civile. Il a également annulé un voyage officiel au Japon. “Dans ces moments difficiles ma place est à vos côtés”, a-t-il dit.

Les premières pluies ont commencé à toucher le sud du pays où les villes des Cayes et de Jacmel enregistraient vendredi en fin d’après-midi de fortes averses.

“Tout le gouvernement est mobilisé, ainsi que les forces de l’ordre pour évaluer la situation. Nous allons travailler avec nos partenaires internationaux pour coordonner les actions de réponse”, a annoncé le Premier ministre Laurent Lamothe, précisant que 1.250 abris étaient disponibles pour accueillir les déplacés. Les comités régionaux de la protection civile ont aussi été mobilisés pour venir en aide aux populations à risque, notamment aux gens qui vivent dans les camps.

Ces personnes “seraient les plus exposées si la tempête venait à frapper le pays”, a signalé Jean-Claude Mukadi, directeur national de l’association humanitaire World Vision Haïti. “Sans un système d’égoût et de logement stables, les fortes pluies et les vents forts peuvent créer des problèmes bien plus importants tels que des maladies ou une contamination de l’eau”, a-t-il ajouté.

Plate-formes pétrolières évacuées

En République dominicaine voisine, le gouvernement a maintenu l’alerte rouge dans 22 de ses 31 provinces.

Au nord-ouest, à Cuba, six provinces de l’est, dont celles de Santiago et Guantanamo, ont fait l’objet de mesures préventives, comme l’envoi d’équipes médicales dans les zones potentiellement isolées par les inondations et la préparation de bâtiments publics à l’accueil de populations sinistrées.

Dans le golfe du Mexique, plusieurs groupes pétroliers ont aussi commencé à évacuer du personnel de leurs plate-formes par mesure de précaution.

Le Pentagone a également mis à l’abri une trentaine de ses avions, 22 avions F-16 et 8 avions C-130, déplacés de leurs bases de Floride vers le Texas et Porto Rico.

Isaac pourrait également toucher les Etats-Unis la semaine prochaine et potentiellement menacer la tenue de la convention républicaine organisée à Tampa, en Floride, de lundi à jeudi.

Credit: Le Nouvel Obeservateur

La tempête Isaac proche d’Haïti

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

PORT-AU-PRINCE (Reuters) – La tempête tropicale Isaac s’est renforcée vendredi alors qu’elle commençait à déverser de la pluie sur Haïti mais elle ne devrait pas se transformer en ouragan avant son arrivée dans le golfe du Mexique en début de semaine prochaine.

Selon sa trajectoire actuelle, les météorologues s’attendent à ce que la dépression touche Cuba et la pointe sud de la Floride avant d’atteindre le littoral des Etats-Unis au niveau du nord-ouest de la Floride ou de l’Alabama, voire de La Nouvelle-Orléans.

Les préoccupations immédiates se portent toutefois sur Haïti, pays pauvre et déboisé sur lequel la tempête devrait s’abattre avec force dans la soirée de vendredi, selon le centre américain des ouragans (NHC).

A la tombée de la nuit, de la pluie et des bourrasques de vent ont été signalées le long des côtes méridionales d’Haïti, entre Jacmel et Les Cayes, et sur l’Ile-à-Vache, au large.

La pluie a aussi commencé à tomber sur la capitale, Port-au-Prince, mais le vent était encore léger.

En cas de fortes précipitations, les inondations et les glissements de terrain sont fréquents à Haïti, où environ 350.000 personnes vivent toujours dans des camps de toile depuis le séisme dévastateur de janvier 2010.

En raison de la tempête, le président Michel Martelly a annulé un voyage au Japon.

“Je sais vos inquiétudes”, a-t-il dit dans une adresse à la nation. “Je sais aussi que vous êtes un peuple fort.”

A 24h00 GMT, Isaac se trouvait à environ 145 km au sud-sud-est de Port-au-Prince et elle était accompagnée de vents soufflant jusqu’à 100 km/h, selon le NHC. Elle se déplaçait vers le nord-ouest à 17 km/h et elle pourrait déverser jusqu’à un demi-mètre de pluie en certains endroits d’Haïti.

Susana Ferreira, Bertrand Boucey pour le service français

Malgré vents et marées, Tempête veut conserver le titre

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

En panne de vitesse dans la compétition reine du pays, le Tempête FC (5e au classement), ravagé par une crise interne suite au comportement malveillant de certains joueurs, reste sans entraîneur suite au limogeage de John Sévère. Bien que démissionnaire, le président du TFC annonce des nouvelles mesures en vue de s’adjuger le trophée récompensant le vainqueur de la plus prestigieuse compétition au niveau des clubs en Haïti.
L’entraineur capois, John Sévère, a été démis de ses fonctions à la tête du Tempête FC de Saint-Marc, et ce depuis dimanche au terme du match nul et vierge concédé par l’équipe « belle colonne » face au Cavaly AS (0-0) à l’occasion de la 22e journée du championnat national de D1.
Mécontents de la prestation du Tempête FC depuis la prise de fonction de John Sévère en lieu et place de Wilnot Saint-Juste, les fans de l’équipe cinq étoiles ont manifesté à la fin du match mettant aux prises leur équipe face au Cavaly AS (0-0) et ont forcé les dirigeants de limoger l’entraîneur capois.
Suite à cet incident, le valeureux président du TFC a rencontré la presse locale au parc Levelt pour faire le point sur certains dossiers brulants. « Je suis démissionnaire jusqu’au mois de décembre, date à laquelle aura lieu l’assemblée générale du club », a fait savoir l’Ing Jean Alix Nézivar.
S’exprimant sur la dernière phase du championnat national de D1, il pense que son équipe aura un rôle important à jouer. « Pour la phase ultime du championnat national de D1, on fera appel à un groupe capable d’aider le TFC de remporter la compétition et s’il le faut, on va engager des joueurs pouvant nous permettre à atteindre notre objectif », a-t-il dit.
Pour ce qui est du remplaçant de John Sévère, il a fait savoir : « Le nom du nouvel entraîneur du TFC vous sera communiqué bientôt». La coupure du salaire des joueurs « est une affaire d’ordre administratif liée à l’indiscipline de certains d’entre eux. Ils se sont rendus aux USA pour rien et sans mettre personne au courant. Tout rentrera dans l’ordre sous peu », a-t-il conclu, et ce pour la plus grande joie des dizaines de milliers de fans de l’équipe « belle colonne ».
Signalons que le Tempête FC avait terminé la saison régulière à la cinquième place avec la bagatelle de 31 points, soit dix unités de retard par rapport au leader, le Valencia (41) débutera le 2 septembre au parc Levelt face à l’América (2e au classement) le tournoi donnant accès au titre suprême du championnat national de D1.

Légupeterson Alexandre /petoo76@aim.com
Credit: Le Nouvelliste

Isaac : Martelly appelle les haïtiens à la responsabilité et à la solidarité

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Le chef de l’Etat annule une visite au Japon pour rester, dit-il, aux côtés de son peuple sous la menace d’une tempête qui s’annonce violente.

Le Président Michel Martelly a exhorté jeudi soir les haïtiens à la solidarité, la responsabilité et la prudence et les autorités compétentes à prendre toutes les dispositions en vue de protéger les personnes les plus exposées aux risques, à l’approche de la tempête tropicale Isaac qui pourrait frapper le pays vendredi.

« Chaque haïtien doit se montrer responsable en ce moment », a déclaré le chef de l’Etat dans une adresse à la nation en créole en précisant que la priorité devrait être accordée aux malades, personnes âgées, enfants, femmes enceintes, handicapés et sinistrés du séisme de janvier 2010 encore sous les tentes. Ces personnes seront parmi les premières à être évacuées vers les 1.250 abris provisoires disponibles, a-t-il laissé entendre.

Affirmant que le cyclone risquait d’être violent et de causer d’importants dégâts, Michel Martelly a donné à la population l’assurance que le passage d’Isaac sur Haïti ne laissera « aucun goût amer » si elle se montre responsable et solidaire. Un comportement qui passe par l’écoute de la radio à laquelle M. Martelly a convié ses concitoyens, après avoir pourtant récemment minimisé l’importance des médias en affirmant ignorer tout ce qu’ils disaient.

Dans le souci de pouvoir rester auprès de ses « compatriotes menacés » et de s’impliquer dans les efforts devant être déployés, le Président a indiqué avoir décidé d’annuler une visite officielle de trois jours qu’il devait effectuer au Japon à partir du 27 août.

Isaac, qui serait sur le point de se transformer en ouragan de catégorie 1, devrait toucher vendredi en milieu de journée Haïti dont la côte sud était particulièrement en danger. spp/Radio Kiskeya

En attendant Isaac

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Il y avait match ce jeudi. Un bon vieux Real vs Barça en finale aller de la Super coupe d’Espagne. Est-ce la saison de football pas encore enclenchée, les passions fatiguées ou le temps changeant d’humeur ? Isaac était plus dans les têtes que les exploits des Messi-Ronaldo.

Une tempête tropicale nous tombe dessus. D’un moment à l’autre, nous risquons d’avoir à affronter un cyclone. Et même si nous ne sommes que douchés par quelques gouttes, cela peut entraîner dégâts et mort d’hommes. L’urgence n’était pas le match. Il fallait chercher du pain, de l’eau et le reste des indispensables pour tenir la journée de vendredi annoncée agitée.

Pour ne pas être enfermé, prisonnier du vent, de la pluie et de la faim, il y avait trois options : puiser dans ses réserves, passer à la banque ou frapper la poche d’un ami plus fourmi que cigale. Au final, chacun s’est fendu en quatre pour ne pas se retrouver sans cinq face à Isaac.

Rien de pire que d’être à sec pendant un cyclone, assiégé par ses besoins et les éléments déchaînés.

La solidarité joue à plein en ces heures de mauvais temps. Pour trouver un compagnon tueur d’angoisse, un bon samaritain pour vous héberger avant, pendant et, pour les victimes, après les averses et les bourrasques, que ne ferait-on pas ?

Il y en a qui affronteront Isaac seuls. Démunis de tout, le cœur rempli d’espoir que le sort sera clément pour leur abri et leur vie.

Cela dit, depuis quelques années, les services de météorologie et la protection civile nous accompagnent avec un professionnalisme exemplaire quand on sait les moyens limités de nos prévisionnistes.

On s’énerve quand, heureusement, les cataclysmes annoncés n’arrivent pas. Mais dans quel pétrin serions-nous sans leurs alertes ?

Imaginez un instant le temps pas trop ancien quand le mauvais temps nous tombait dessus sans un signe ni un signal d’alerte.

Cette science, popularisée par Renan Jean-Louis, feu Capitaine Météo, la voix de Mantoute – Marie-Andrée Raymond Jeudy – ou le calme de Alta Jean-Baptiste, rend un service hors de prix. Il faudrait que les autorités décorent un de ces jours les pionniers de cette aventure.

Il nous revient de leur rendre hommage, comme nous devons rendre hommage à tous nos héros. Ceux qui, par leurs actions, rendent la vie plus supportable sur cette terre d’Haïti.

En passant, que ce serait beau que l’Etat haïtien distingue Mario Andrésol pour six années de bons et loyaux services à la tête de la Police nationale d’Haïti !

Un chef de police aussi correct, cela ne se voit pas souvent, et l’exemple éclairerait la mission de ceux appelés à commander à la PNH comme ailleurs.

En ces heures à attendre Isaac, que chacun fasse le petit exercice d’établir sa liste de qui mérite assez de la nation pour être un Haïtien à décorer. Isaac, c’est le moment idéal de penser à nos héros, à ce qui est bien, à des jours meilleurs.

 

Frantz Duval
Credit: Le Nouvelliste

Mobilisation générale à l’approche d’Isaac

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Haïti reste placée sous l’alerte rouge face au passage de la tempête tropicale Isaac qui pourrait se transformer en ouragan ce vendredi. Les autorités décrètent la permanence. Le gouvernement, assure le Premier ministre Laurent Lamothe, se prépare à y faire face en mettant, entre autres, 1 250 abris provisoires, dont 500 à Port-au-Prince et 178 dans le Sud.

La tempête tropicale Isaac menace toujours les îles des Caraïbes et tout particulièrement Haïti. Jeudi soir, à 18H00 GMT, selon des données communiquées par le centre américain de surveillance des ouragans (NHC), Isaac se trouvait à 255 km au sud de Porto Rico et à 445 km au sud-est de la République dominicaine, et se déplaçait vers l’ouest-nord-ouest à la vitesse de 24 km/h, avec des vents soutenus de 65 km/h. « Le centre d’Isaac devrait passer au sud de Porto Rico aujourd’hui (jeudi) et s’approcher de la côte sud de la République dominicaine et d’Haïti vendredi », prédit le NHC.

« Un renforcement est attendu dans les quarante-huit prochaines heures, et Isaac pourrait se transformer en ouragan à l’approche de la République dominicaine et d’Haïti »,  poursuit le centre, rapporté par AFP. Les précipitations, ajoute-t-il, pourraient atteindre plus de 50 cm et provoquer des inondations et des glissements de terrain dans ces deux pays.

Face à une telle situation, les autorités haïtiennes ont donc décrété l’alerte rouge sur l’ensemble du territoire. « Tout le gouvernement est mobilisé, ainsi que les forces de sécurité, pour évaluer la situation. Nous allons travailler avec les partenaires internationaux pour coordonner les actions de réponse », a indiqué le Premier ministre Laurent Lamothe au cours d’une réunion avec différentes institutions sur le passage de la tempête tropicale.

« Le gouvernement a mis à la disposition du peuple haïtien 1 250 abris provisoires, dont 500 à Port-au-Prince et 178 dans le Sud, 118 000 bouteilles d’eau, 100 000 kits alimentaires, soit 30% de la quantité exacte, 32 bateaux pour améliorer les logistiques et 200 conteneurs placés dans tous les départements pour les soins d’urgence », a fait remarquer le chef du gouvernement, soulignant que 3 000 volontaires seront disponibles pour apporter des soins et supporter les familles au passage de la tempête tropicale. A rappeler que quelque 400 000 personnes, selon l’Organisation internationale de la migration (OIM), vivent encore sous des tentes dans des camps, plus de deux ans et demi après le séisme.

Ce vendredi, plusieurs institutions comptent fermer leurs portes. Le consulat général des Etats-Unis a annoncé qu’il sera fermé ce vendredi. Selon l’Association professionnelle des banques (APB), dans le but de permettre aux clients de s’approvisionner, les banques commerciales privées ouvriront leurs portes mais seront fermées à midi, question de sécurité.

La République dominicaine mobilisée

Le gouvernement dominicain a également déclenché jeudi l’alerte rouge dans 22 de ses 31 provinces en raison des vents violents et des fortes précipitations prévues vendredi avec le passage au large de ses côtes de la tempête tropicale Isaac. Les autorités ont déjà demandé à la population de se préparer à faire face à des inondations, crues et glissements de terrain à cause des fortes pluies prévues dès jeudi soir et qui pourraient atteindre jusqu’à 200 mm par endroits.

Le personnel des hôpitaux, rapporte l’AFP, a été renforcé dans les zones à risque, les classes ont été suspendues dès jeudi et l’avenue longeant la Mer des Caraïbes dans la capitale a été fermée. Selon l’Office dominicain de météorologie (Onamet), Isaac devrait se situer vendredi matin à environ 100 km de Santo Domingo.

Après Haïti, Isaac pourrait aussi toucher les Etats-Unis la semaine prochaine et potentiellement menacer la tenue de la convention républicaine organisée à Tampa, en Floride, de lundi à jeudi. Les responsables estiment toutefois qu’il y a « beaucoup d’incertitudes sur le trajet qu’empruntera Isaac. »

Par ailleurs, le NHC, rapporte l’Agence France presse, a repéré jeudi une autre tempête tropicale en formation dans l’est de l’Atlantique. Nommée Joyce, celle-ci ne menaçait aucun territoire dans l’immédiat.

Valéry Daudier
Credit: Le Nouvelliste

Le chancelier Casimir reçoit le corps diplomatique.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Quelques heures après son installation, le ministre des Affaires étrangères, Pierre Richard Casimir, a reçu à Port-au-Prince les membres du corps diplomatique, les consuls honoraires ainsi que les représentants des organisations internationales oeuvrant en Haïti et les consuls honoraires.

La rencontre, qui a eu lieu à l’hôtel Karibe (Pétion-Ville), ayant duré un peu plus d’une heure et demie, s’est voulue un compte rendu des activités et des préoccupations du corps diplomatique, des représentants des organisations internationales oeuvrant en Haïti et des consuls honoraires.

Interrogé à la fin de la rencontre, le chancelier a révélé  qu’un certain nombre de points sur la coopération entre la chancellerie  et le corps diplomatique ont été abordés. Il a fait remarquer que ces échanges avaient pour objectif de faire en sorte qu’Haïti renoue davantage avec les bonnes traditions diplomatiques.

«  Aujourd’hui, c’est une  nouvelle page qui s’ouvre  pour le pays. Je compte mettre mes expériences et ma connaissance au service de la diplomatie haïtienne. Car la tradition veut que lorsqu’on prend fonction comme ministre des Affaires étrangères que l’on reçoive les diplomates accrédités en Haïti. C’est un moyen pour commencer à travailler avec les membres du corps diplomatique dans les meilleurs délais, afin de renforcer les relations entre Haïti et ses amis de la communauté internationale», a précisé le chef de la diplomatie haïtienne, soulignant qu’il exerce depuis 8 ans dans le milieu diplomatique.

Le titulaire des Affaires étrangères a fait part de sa nouvelle vision de la diplomatie, laquelle doit servir de tremplin à la diplomatie d’affaires prônée par son prédécesseur, Laurent Salvador Lamothe. «  C’est tout un défi de succéder à une personnalité de la dimension de Laurent Salvador Lamothe, mais je vais faire de mon possible et même l’impossible pour au moins essayer de continuer dans la voie qu’il a tracée. Les stratégies sont connues puisque j’ai eu le privilège d’avoir travaillé à ses côtés comme secrétaire d’État et je vais continuer sur la même lancée », a-t-il poursuivi, en présence des ambassadeurs Pamela White, des États-Unis ; Henri-Paul Normandin, du Canada ; Bernard Bang Zhy Liu, de Taïwan; Kentaro Minami, du Japon; Luis Manuel López Moreno, du Mexique; Klaus Peter Schnick, de l’Allemagne; les consuls honoraires Marie Josée François, du Mali ; Gilbert Fouchard, de la Suède; Robin Padberg, des pays-Bas; Martha Gracia, représentante de l’ambassadeur cubain, et la consule générale de la République de Côte d’Ivoire en Haïti, Martha Préval Israël,  doyenne du corps consulaire, pour ne citer que ceux-là..

M. Casimir, qui a promis de travailler en étroite collaboration avec les membres du corps diplomatique afin d’avancer dans l’édifice de la reconstruction d’Haïti, s’est  réjoui de la bonne santé des relations entre Haïti et ses partenaires de la communauté internationale.

Le Nonce apostolique, Mgr Bernadito Auza-doyen du corps diplomatique en Haïti, qui a participé à la réunion, a expliqué que cette rencontre a permis de faire le point sur la situation sociopolitique haïtienne et sur l’état des relations diplomatiques entre les pays représentés et le gouvernement haïtien. Il  en a profité pour remercier et confirmer une fois de plus la bonne disposition de la communauté internationale à continuer à travailler avec le gouvernement actuel pour offrir au peuple haïtien un lendemain meilleur.

 

Amos Cincir mcincir@lenouvelliste.com Dominique Domerçant succes33@yahoo.fr
Credit : Le Nouvelliste