Rss

JO: une cérémonie d’ouverture aux racines de l’identité britannique

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Le stade olympique de Londres sera à partir de vendredi 21h00 locales (22h00 heure française) le centre du monde, quand y sera donné le coup d’envoi officiel des Jeux lors d’une cérémonie d’ouverture au rythme enlevé, dont les inspirations puisent aux racines de l’identité britannique.

Placée sous l’égide de la reine, se déroulant devant 120 chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que des personnalités comme Michelle Obama, Brad Pitt, ou encore le Prince William et son épouse Kate, la superproduction de Danny Boyle ne souffrira aucun raté.

La pression sur le spectacle sera en effet planétaire avec plus d’un milliard de personnes attendues devant leur écran pour récolter les fruits de l’imagination du réalisateur multi-oscarisé du film “Slumdog millionaire”.

Il sera bien sûr difficile de rivaliser avec les folies pékinoises d’il y a quatre ans, au budget quasi illimité. Avec 27 millions de livres (34,5 millions d’euros) en poche, Boyle, 55 ans, a composé des tableaux inspirés de la pièce de William Shakespeare “La Tempête”.

Au vu des répétitions grandeur nature, lundi et mercredi, ses “îles aux merveilles” (Isles of Wonder) créeront un univers onirique où les références à la culture britannique seront omniprésentes. Et le public sera mis activement à contribution, impulsant un tempo enlevé à un ensemble qui fait la part belle à l’habillage musical.

Selon Stephen Daldry, le directeur créatif de la cérémonie, le spectacle rendra hommage au “riche héritage, à la diversité, l’énergie, l’inventivité, l’esprit et la créativité qui définit vraiment les îles britanniques. C’est un voyage qui célébrera ce que nous sommes, ce que nous avons été et ce que nous voudrons être”.

Les organisateurs n’ont eu de cesse de demander aux initiés de garder précieusement le secret sur le déroulé exact des trois heures de cérémonie, à laquelle participeront quelque 10.000 figurants -contre 15.000 à Pékin- et qui sera conclue par le défilé des athlètes.

Tranquillité trompeuse

Mais quelques détails savamment distillés filtrent depuis quelques mois. Un premier départ pour les 80.000 spectateurs du stade de Stratford, dans l’est-londonien, sera donné à 20h12 locales -comme 2012- avant que les télévisions ne prennent l’antenne à 21h00 (22h00 heure française) pour le début officiel des festivités.

La légende du football anglais, David Beckham, devrait faire une apparition, ainsi qu’un célèbre agent secret du cru. Des infirmières du National Health Service -le service de santé public- seront également conviées sur scène, avec, selon la presse, des dizaines de Mary Poppins descendant du ciel.

En attendant les exploits des athlètes, la pelouse du stade sera d’abord transformée en paysage bucolique, avec champs et rivières, vaches, moutons, basse-cour et fermiers labourant le sol. Mais la tranquillité de ce décor sera bien trompeuse…

Le mystère est toutefois encore total sur l’identité du dernier porteur de la flamme ainsi que sur l’emplacement de cette dernière, qui brûlera jusqu’au 12 août avant de repartir pour Athènes, avant un voyage au Brésil, pour les Jeux de Rio de Janeiro 2016.

Des milliers de cloches sonnent le début des Jeux à Londres

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

LONDRES (Reuters) – Des milliers de cloches ont sonné pendant trois minutes, vendredi, sur tout le territoire britannique pour annoncer l’imminence de l’ouverture des Jeux olympiques.

Le concert avait été organisé par l’artiste Martin Creek dans le cadre d’un programme célébrant pendant 12 semaines les arts et le sport à l’occasion des JO.

Martin Creed, lauréat du Prix Turner pour une installation électrique, avait appelé tous les Britanniques à faire sonner toutes les cloches, des bourdons des églises aux sonnettes des bicyclettes ou des portes et même aux sonneries des téléphones portables.

Une des vedettes de l’événement a été Big Ben, qui a sonné en dehors des heures habituelles pour la première fois depuis les obsèques du roi George VI en 1952.

Big Ben a sonné une quarantaine de fois pendant les trois minutes du concert entre 8h12 et 8h15 (heure locale, 7h15 GMT).

Toutes les églises du royaume s’étaient associées au projet de Martin Creed et les cloches ont sonné du Pays de Galles à la côte est de l’Angleterre et de la Cornouaille au nord de l’Ecosse.

Des cloches ont également retenti à la même heure à l’étranger.

A Pékin, l’ambassade de Grande-Bretagne a fait retentir sa cloche fondue en 1897 pour le Jubilée de la reine Victoria. Au Bangladesh, le personnel de la Haute commission britannique a fait tinter des sonnettes de cyclo-pousses. A Bruxelles, l’ambassadeur de Grande-Bretagne a fait sonner la cloche de la bourse belge.

La cérémonie d’ouverture des Jeux est prévue à partir de 21h00 (22h00 à Paris). Elle s’annonce comme un long voyage, de la Grande-Bretagne bucolique des cartes postales à la société multiculturelle contemporaine.

Avril Ormsby, Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Tangi Salaün

Rapprocher les lecteurs des auteurs

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
La Direction nationale du livre (DNL) lance mardi sa première activité baptisée « Les mardis du livre à la DNL ». Les auteurs : Claude Prépetit, Georges Castera, Marie Alice Théard, Marie Carine Mathurin et Pierre Adam sont invités à signer leurs œuvres et rencontrer leurs lecteurs.Il s’agit d’un rendez-vous hebdomadaire visant la promotion du livre haïtien. « Les auteurs, lecteurs, éditeurs et professionnels du livre profiteront de cet espace pour partager leurs expériences », espèrent les dirigeants de la DNL.

Claude Prépetit est l’auteur de « La menace sismique en Haïti, hier, aujourd’hui et demain ». Dans ce livre, l’ingénieur-géologue retrace l’histoire des séismes en Haïti.

Georges Castera, qui a publié son premier recueil de poésie Klou Gagit en 1965, compte plus d’une trentaine de recueils de poésie, en créole et en français. Georges Castera est un monument dans la littérature contemporaine haïtienne.

Marie-Alice Théard a produit pas moins de quatre recueils de poésie. Ses « Récits véridiques » notamment Zéro tolérance a bénéficié d’un accueil favorable parmi les lecteurs haïtiens.

Pierre Adam était en signature à Livre en folie avec son titre : « Les maladies hydrofécales (choléra) : Besoin de surveillance et de recherche».

Incitation à la lecture

« Les mardis du livre » semblent capables de permettre à la DNL d’accomplir pleinement sa mission consistant à développer l’intérêt de tous particulièrement les jeunes pour la lecture. La rencontre régulière des auteurs avec le public peut augmenter le nombre de lecteurs. La nouvelle direction de la DNL prétend vouloir inciter plus de jeunes à la lecture. De nos jours, très peu manifestent de l’intérêt pour les livres. Pour renverser la tendance, il faudra appliquer une politique appropriée du livre dans tout le pays.

« Sous peu, sept centres de lecture et d’animation culturelle devraient être ajoutés aux neuf existants. Les travaux de construction ou de réhabilitation des bâtiments sont déjà très avancés », a informé récemment Frantz Carly Jean Michel, le directeur général de la DNL annonçant que d’ici à 2015, le pays devra disposer d’une centaine de Clac. « Notre plus grand rêve d’ici à 2015 serait de permettre à la moitié des communes du pays de bénéficier d’une bibliothèque ou, encore mieux, d’un Clac afin que les jeunes aient accès aux livres, car ils sont la lumière qui guide le monde », déclarait le directeur de la DNL.

La Direction nationale du livre a pour obligation de faire circuler les écrivains dans les centres de lecture pour développer une proximité entre lecteurs et auteurs. La première rencontre se tient mardi à la BNL située à la rue 3, au numéro 10 (Pacot).

Hudler Joseph
josephudler@yahoo.fr

Carnaval des Fleurs en plein cœur d’un Champ de Mars malade

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Les organisateurs du carnaval des Fleurs ont tenu, le vendredi 6 juillet dernier, une conférence de presse au local du ministère de la Culture. Il s’agissait pour les responsables de faire le point autour de ces festivités qui doivent avoir lieu les 29, 30 et 31 juillet.

Trente millions de gourdes, c’est le budget qui sera alloué à la réalisation de cette festivité, selon M. Pierre. Au départ, les officiels avaient initialement parlé de 65 millions de gourdes. Cette enveloppe a été réduite de plus de la moitié à cause de nombreuses dettes résiduelles des festivités carnavalesques qui s’étaient déroulées aux Cayes au mois de février dernier.
br> Toutefois, M. Pierre s’est dit confiant quant à la réussite du carnaval. Il souhaite que cette festivité devienne un investissement rentable qui aidera à dynamiser l’économie du pays.

Treize groupes musicaux, dont certains ténors de la musique haïtienne, animeront le parcours avant d’aboutir au Champ de Mars qui servait jadis de refuge à des milliers de victimes du séisme du 12 janvier 2010.

Djakout # 1, T-Vice, Carimi, Kreyòl-la, T-Micky, Ram, Rockfam, B-C, Brothers Posse. Quant à Team Lobey et J-Perry, ils partageront un char à deux. Nu krezi, Racine Mapou de Azor figurent aussi sur la liste définitive des groupes retenus par les organisateurs du carnaval des Fleurs.

aajovani005@yahoo.fr James Jovins

Pour les Jeux Olympiques, le plus grand McDonald’s du monde s’installe à Londres

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Le plus grand Mcdonald’s du monde se trouve à Londres. Il a été construit pour accueillir les millions de spectateurs qui assisteront aux Jeux Olympiques.

Le plus grand McDonald’s du monde tient sur 3000  mètres carrés. Ce restaurant éphémère a été construit à Loindres, en Grande-Bretagne, à l’occasion des Jeux Olympiques. La chaîne de restaurant a réalisé là un défi incroyable en proposant aux passionnés de sport un lieu immense où se restaurer et reprendre de l’énergie avant de retourner encourager les sportifs.

Ce restaurant gigantesque compte 1500 places assises et a été imaginé par l’architecte français Philippe Avanzi. Le point fort de ce McDonald’s surdimensionné, c’est qu’à la fin de l’événement sportif, le lieu retrouvera son aspect original puisque le restaurant sera entièrement déconstruit. Ayant été conçu à partir de matériaux recyclables, il sera entièrement recyclable. Une initiative qui devrait plaire aux écologistes.

D’après le site de l’Express, ce sont près de 500 emplois que ce restaurant a permis de créer. Les compétitions qui se dérouleront du 27 juillet au 9 septembre devraient permettre voir défiler près de trois millions de spectateurs. A noter que le groupe rendra également hommage à l’Angleterre en proposant des plats originaux comme du porridge.

 

En route pour Labadie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

Le département du Nord s’apprête à accueillir du 13 au 15 juillet 2012 son premier festival de la mer dans la localité de Labadie sur le thème « Le bonheur sur l’eau ». Ce grand rendez-vous permettra également à des milliers d’Haïtiens de l’intérieur et de l’extérieur de découvrir le potentiel touristique de ce village.

Un déclic pour le tourisme dans la région. Plusieurs activités sont prévues : soirées musicales, défilé de voiliers en mer, exposition culinaire, courses de kayaks, balades nautiques. « Ce festival de la mer veut mettre l’accent sur l’exploitation des atouts qu’offre la côte atlantique (le Nord) comme ressources touristiques, en organisant pendant trois jours des activités culturelles et récréatives  », fait savoir Dieudonne Luma Etienne, directrice régionale nord du Tourisme.

Le boulevard du Cap-Haïtien et le village de Labadie sont les sites retenus pour l’occasion. Cette activité coïncide avec la patronale du village de Labadie qui célèbre la Notre-Dame du Mont-Carmel. « Ce projet, servira à vendre l’image positive de la région Nord, avec son rayonnement culturel important comme une zone où  plages ensoleillées et sable blanc, détente culturelle et mémoire font bon ménage et se conjuguent à merveille », déclare madame Etienne. Au-delà du caractère festif, il y a surtout la concrétisation d’une approche liée au tourisme événementiel qui devrait à l’avenir mobiliser la population de la région, mais également attirer des visiteurs et des curieux.

Le festival de la mer de Labadie est un grand événement culturel et un pas de plus vers une nouvelle destination touristique. « Outre les activités qui seront réalisées dans la ville du Cap-Haïtien et au village Labadie, nous aurons une activité hors pair », s’est félicité Jean Jul Desauguste, attaché de communication à la direction régionale, joint au téléphone.

Situé à neuf kilomètres environ de la ville du Cap-Haïtien, Labadie est un endroit où l’on peut encore goûter au charme du pays d’antan appelé «La perle des Antilles». Ce lieu exotique, a inspiré le titre de « Labadi se paradi » chanté par l’orchestre Tropicana d’Haïti.

Hansy Mars hansymars@gmail.com Twitter: @marshansy
Credit: Le Nouvelliste

17/18 Aout 2012, Leyogann pral dekolle

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars